Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Lunar Knights

Lunar Knights

Un monde privé de lumière pour que les vampires s’épanouissent, ce n’est pas accueillant. Dommage, parce que c’est justement là que vous vivez. Parviendrez-vous à rendre au monde la lumière du soleil et à vaincre ces créatures maléfiques ?
Lunar Knights vous propose de suivre les aventures de deux jeunes héros que rien n’aurait dû rapprocher. A part un but commun : chasser les vampires et les anéantir. D’un côté un personnage ténébreux, chasseur de vampires épéiste, de l’autre un disciple du soleil armé de son Solar Gun (un pistolet solaire qui pique bien les créatures maléfiques). Un binôme très classique, mais ici loin des caricatures habituelles.

Sponsorisé par Météo France

Le soft s’inscrit dans la lignée de la série Boktai sur GBA. Si le premier jeu utilisait un capteur solaire qui influait sur le gameplay, en fonction de l’ensoleillement de l’endroit d’où vous jouiez, ici le choix est différent. Lunar Knights opte pour un système interne où le temps change progressivement, avec également une alternance jour/nuit. Un héros étant lié aux ténèbres, l’autre à la lumière, vous imaginez le résultat sur leur efficacité.
Des ennemis… improbables

Le jeu expédie chacun des héros dans divers lieux plus ou moins obscurs. Sauvetage de compagnons ou encore recherche d’un gros méchant dans les dédalles d’un manoir vous attendent. Avec à la clé plein de créatures à démolir. Chiens méchants mais aussi squelettes et sortes de créatures porcines sont au rendez-vous. Sans compter des élémentaires et, évidemment, des vampires ! Le "bestiaire" de vos alliés n’est pas en reste puisque les créatures humanoïdes présentes pourront très bien avoir une tête de chien. Ajoutez au tout un bon petit look gothique des environnements et vous avez une patte graphique vraiment très personnelle et qui se démarque du lot.
Je suis très énervé !

Outre leurs attaques normales et leurs parades, les personnages disposent de différentes attaques à base d’énergie. Ainsi, il est possible de choisir un Terrennien, créature liée à un élément et qui renforce ainsi votre puissance. Sachant que certains adversaires disposent d’une faiblesse à un élément précis, vous devinez à quel point utiliser le bon Terrennien peut devenir un avantage.
Vous en rencontrerez au fil du jeu qui viendront vous prêter main forte, notamment en tuant les vampires qui les gardent sous leur contrôle. Plus violent encore, la possibilité de rentrer en transe. En combattant les ennemis, votre jauge de transe augmente et, une fois à fond, vous permet de fusionner avec un Terrennien. Et là, vous êtes vraiment très énervé ! Des attaques élémentaires puissantes vous permettent de pourrir tout autour de vous (et à mains nues s’il vous plait) jusqu’à épuisement de votre jauge. Ajoutez également la possibilité d’améliorer vos armes avec des pièces détachées ramassées en combat et les incontournables gains de statistiques à chaque fois que vous passez un niveau.
Vampire spatial

Les vampires, qui servent de boss, ne meurent pas une fois vaincus. Il faut les purifier. Or, le monde est plongé dans la nuit par les vampires… Donc direction votre vaisseau spatial. Au stylet, vous le dirigez et déclenchez les tirs de lasers contre les forces vous empêchant d’atteindre le satellite solaire : un dispositif qui concentre les rayons du soleil pour désintégrer la créature maléfique. Ces phases sont plutôt amusantes et ne servent pas que de simples mini-jeux puisque votre adresse sera mise à l’épreuve.

Konami nous gratifie donc avec Lunar Knights d’un titre sympathique et original. Agréable à jouer, ce jeu d’aventure offre la déclinaison intéressante d’un concept déjà testé sur GBA, mais avec ici plus de réussite.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 12 ans
- Aux tueurs de vampires
- Aux fans de jeu d’action et d’aventure qui recherchent un bon titre DS


Vous aimerez si vous avez aimé :
- La série Boktai sur GBA