Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Le Parrain 2

Le Parrain 2

Le second film de la trilogie du Parrain se voit à son tour, et comme prévu, adapté par Electronic Arts. L’occasion pour les développeurs de pousser plus loin la liberté d’action en vous permettant de monter votre propre famille. Une offre qu’on ne peut pas refuser…
S’inspirant de loin (mais vraiment de loin) du film de Francis Ford Coppola, Le Parrain 2 se déroule de nombreuses années après le premier épisode. Rendez-vous cette fois en 1958-1959 avec une famille Corleone maintenant dirigée par Michael, fils de feu Vito Corleone. Tout commence à Cuba où les familles mafieuses se partagent le pays. Enfin la paix entre les clans… Jusqu’à ce que la révolution cubaine éjecte Baptista du pouvoir, obligeant les familles à détaler en courant. Et c’est à vous, Dominic, que Michael Corleone confie pour objectif la création d’une nouvelle famille qui devra prendre le contrôle de New York. Un empire qui finira par s’étendre en Floride et aussi à Cuba. Trois domaines, dont un New York qui déçoit par sa petite taille ridicule. Mais mis bout à bout, ces trois cartes offrent un bel espace de jeu. Raté cependant pour l’immersion avec le sentiment de claustrophobie induit par ce choix.Un cœur de gameplay inchangé

Les fans du premier opus retrouveront des contrôles très proches. Le système de la "Main noire" revient pour faire pression sur les patrons de business ou encore les témoins ayant surpris vos méfaits (qu’une balle dans la tête "dissuade" également d’appeler la police, à vous de voir…). Il s’agit toujours de prendre le contrôle de commerces adverses pour gagner du cash. Mais cette fois tout se révèle plus subtil car interviennent des catégories.

Détenir le monopole sur une catégorie de commerces offre un avantage : plus gros chargeurs, voitures blindées, gilets pare-balles, etc. Il faut aussi s’emparer de business servant de couvertures où blanchir votre argent. Une fois tous les commerces d’une famille sous contrôle, cette dernière se réfugie dans son domaine. A vous de donner l’assaut et de le rayer de la carte à coup de dynamite. Signalons que les combats se montrent plus vivants que dans le premier jeu puisque très vite vous êtes accompagné d’hommes de main (trois au maximum). Fini les moments de solitude à crever en boucle seul contre 15 avant d’avoir l’armement ultime du premier jeu (qui rendait alors les choses trop simples).

La Vue du Don

En tant que chef, vous pourrez recruter et promouvoir petit à petit huit hommes. Chacun dispose d’une ou deux spécialités : démolition, incendiaire, médecin, cambrioleur ou encore capacité à couper lignes téléphoniques et clôtures. Envoyez-les attaquer les commerces ennemis (ils peuvent les prendre pour vous), dynamiter un bâtiment ou encore créer une diversion pour vous. Si un endroit s’avère particulièrement gardé, il est possible d’aller les aider avec les trois hommes de main sous votre contrôle. Ou d’attaquer ailleurs en même temps ! Tout cela s’organise dans une vue stratégique appelée "Vue du Don". Cette même vue permet d’acheter des gardes pour vos commerces (eux n’entrent pas à proprement parlé dans votre famille, donc leur nombre n’est limité que par votre argent) ou encore d’accéder aux tableaux de caractéristiques de votre héros et de vos hommes de main. Des caractéristiques qui peuvent s’améliorer en échange de dollars. Sachez que si vous pouvez utiliser toutes les armes, vos acolytes ont besoin de permis adaptés. Et ceux-ci ne s’obtiennent qu’en rejoignant des parties en ligne où vous contrôler directement vos hommes ! Alors certes, il est possible de rencontrer dans le jeu des candidats disposant de permis avancés. Mais jamais du permis ultime. Direction donc le jeu en ligne et ses quatre modes : match à mort par équipes, assaut, pyromane et cambrioleur. Un autre mode rapportant de l’argent dans le solo, joué depuis la "Vue du Don", doit aussi être ajouté.

Les combats promettent d’être rugueux entre familles, car vos rivales aussi tenteront de casser vos monopoles dans toutes les villes (vive le passage ultrarapide d’une ville à l’autre…). Il faudra souvent envoyer ses hommes de main en plus des gardes défendre un bien. Rendre des services aux syndicats pour obtenir la reconstruction rapide d’un business détruit. De même avec la police pour échapper aux poursuites. Certains passants peuvent vous offrir aussi, contre une tâche souvent sanglante, des renseignements sur les hommes de main adverses. Ceux-ci ne peuvent être éliminés définitivement qu’en les tuant d’une façon précise. Bref, il y a de quoi faire, et beaucoup d’ambiance !

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 18 ans.
- Aux fans du Parrain (film et jeu).
- A ceux qui aiment vivre en "famille".
- Aux joueurs qui veulent diriger leur business !

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Le Parrain
- Saints Row 2
- GTA 4