Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Kirby : Nightmare in Dream Land

Kirby : Nightmare in Dream Land

Me croirez-vous si je vous dis qu'il reste encore une mascotte Nintendo à manquer à l'affiche de la Game Boy Advance ? Eh si, c'est Kirby qui nous revient dans une aventure qui fleure bon la Super Nintendo.
On l'a vu dernièrement au casting de Super Smash Bros. Melee, et pour cause, Kirby fait partie de ces héros de plate-forme qui ont fait la pluie et le beau temps sur NES, N64, Game Boy, GBC, sans oublier la Super Nintendo. Quand on parle du loup, c'est justement d'un jeu paru sur SNES dont s'inspirent les premières aventures de Kirby sur Game Boy Advance. Ce qui, en soi, est plutôt une bonne nouvelle lorsqu'on sait la capacité des anciens hits Nintendo à transcender les années.

Du Kirby tout craché

Pour son entrée sur GBA Kirby affronte son ennemi juré, le roi Dadidou. Celui-ci a brisé le bâton étoile, gardien du sommeil des habitants de Dream Land, et en a confié les morceaux à ses sbires.
Kirby doit maintenant traverser 7 mondes hauts en couleurs pour reconstituer la baguette et rétablir la paix sur le royaume des rêves. Le gameplay (tout comme le design des niveaux et les ennemis rencontrés) s'inspire beaucoup de Kirby Super Star (jeu paru sur SNES en 1995).
La ch'tite boule rose peut courir, sauter, s'aplatir comme une crêpe, glisser, grimper, flotter, nager. En chemin, Kirby recouvre divers options (invincibilité, énergie, etc.), enclenche des interrupteurs, joue les hommes canon, et avale ses ennemis pour s'en servir comme projectiles ou copier leur pouvoir. Feu, électricité, boomerang, épée, rayon laser, etc. Au total, il pourra imiter une vingtaine de pouvoirs, ce qui ne manque pas de conférer au gameplay une certaine diversité, d'autant que pour explorer Dream Land dans sa totalité il faudra détenir la bonne aptitude au moment opportun.

Instants fugaces de bonheur

Jouabilité impeccable, graphisme mignon tout plein, jusqu'ici Kirby effectue un parcours sans faute. En revanche, on pourra lui reprocher sa durée de vie relativement fébrile. En effet, de par un niveau de difficulté très bas et qui reste égal tout au long de l'aventure, il ne faudra pas plus d'une demi-journée pour les joueurs expérimentés (et pas beaucoup plus pour les débutants) pour parcourir une première fois Dream Land.
En dépit de quelques bonus à débloquer au fil des traversées, de la présence d'une option link permettant de tenter l'aventure principale en multijoueurs et de la présence de trois mini-jeux, également accessibles jusqu'à 4, cela ne suffit hélas pas à relancer durablement la durée de vie du soft.
Aréserver en priorité aux jeunes joueurs.

Test réalisé par Carine Larsen

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux nostalgiques de Kirby
- Aux jeunes joueurs
- Aux boules roses


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Donkey Kong Country
- Yoshi's Island : Super Mario Advance 3