Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Jurassic Park III : DNA Factor

Jurassic Park III : DNA Factor

Le film vient à peine de sortir dans les salles obscures que Jurassic Park III se voit déjà adapté sur la nouvelle console de Nintendo. Action et manipulation d'ADN sont au programme.
Que vous ayez déjà vu le film ou non, sachez que le scénario de cet épisode vidéo-ludique de Jurassic Park III - sous-titré DNA factor - n'a rien à voir avec celui présenté sur grand écran. Dans la peau d'un photographe ou d'une jeune pilote (simple prétexte destiné à vous faire jouer un homme ou une femme, rien de plus...), vous allez être parachuté sur l'île aux dinosaures pour récupérer les fragments d'ADN qu'un avion a malheureusement éparpillé au cours de son crash.

Jeu à deux niveaux ?

DNA Factor vous propose de participer à deux phases de jeu. D'abord de l'action où vous allez devoir récupérer des bases d'ADN colorées représentées par des billes de couleur. Vous contrôlez votre personnage sur deux plans et évitez les éventuelles créatures jurassiques qui vous foncent dessus.
A l'inverse, la phase de tir requiert davantage d'adresse. Vous prenez place dans un laboratoire et participez à un jeu de tir dont l'intérêt ludique m'échappe encore. En fait, tout se passe sur deux niveaux : 2 phases, 2 personnages, 2 plans et sûrement 2 niveaux d'appréhension du produit en lui-même : jeu sérieux ou farce universelle ?
De qui se moque-t-on ?

Par le passé, Konami s'est quelquefois fourvoyé en sabordant ses propres franchises en sortant de décevants épisodes (Castlevania 64, ISS sur PlayStation 2, Goemon sur PSOne). Là, c'est le comble ! Tout d'abord, la phase d'action, complètement injouable par une gestion infecte des collisions et une visibilité hasardeuse, ne présente aucun intérêt. Les actions à réaliser manquent vraiment d'originalité et les armes à votre disposition sont carrément ridicules. Les 12 niveaux se suivent et se ressemblent (il est même parfois question de visiter le même environnement deux fois). L'ensemble se révèle franchement peu joli à regarder.

Ce n'est pas fini !

Le meilleur pour la fin : la phase d'action est tellement ratée, qu'il est parfois impossible de savoir si vous pouvez traverser telle ou telle section.
Certaines bases d'ADN demandent parfois de sauter carrément dans le vide pour les récupérer.
En outre, vous n'avez qu'une seule vie, alors si votre énergie décroît, si vous tombez, si un boss vous effleure ou si vous ratez la seconde phase d'un cheveu, c'est le "Game Over"... et une invitation à refaire tout le niveau ! Heureusement, il y a trois emplacements de sauvegarde (ouf !).
Enfin, les images qui ponctuent les différents stages sont de toute beauté et les bruitages sont tout à fait corrects. Ils ont certainement du se perdre en route...

Test réalisé par Lionel

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- à personne


Vous aimerez si vous avez aimé:
- Rien
- Vraiment rien