Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Jonah Lomu Rugby Challenge

Jonah Lomu Rugby Challenge

15 ans après avoir donné son nom à un excellent jeu de rugby sorti sur Saturn et PSone, le cauchemar des défenses prête de nouveau son image à une simulation d’ovalie. Pour le pire et surtout pour le meilleur.
Derrière Jonah Lomu Rugby Challenge, on retrouve les développeurs néo-zélandais de Sidhe Interactive, que les fans de rugby connaissent certainement puisqu’ils sont aux commandes de la confidentielle mais très sérieuse série Rugby League, qui existe depuis 10 ans. C’est aujourd’hui un titre d’une toute autre ampleur que Sidhe nous propose, avec la possibilité de disputer quasiment n’importe quelle compétition "rugbystique" à travers le monde.

La mêlée, ça ne sert à rien

Clairement orienté rugby de l’hémisphère sud, Jonah Lomu Rugby Challenge s’avère plutôt simple à prendre en main, avec un jeu essentiellement basé sur des passes et du jeu au large, inspiré par le rugby pratiqué par les trois grandes nations que sont l’Afrique du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.Concrètement, les passes sont gérées avec les gâchettes L1 et R1 selon le côté où vous souhaitez envoyer la balle, les boutons de façade servent aux différents coups de pied. Les phases de jeu au près et de pick-and-go sont quasi-inexistantes, les mêlées et touches sont réduites à un QTE où vous devez aligner des curseurs sur des barres de temps pour réussir à prendre le dessus sur l’équipe d’en face. Dans l’ensemble, le rugby prôné par JLRC est donc un jeu tout en mouvement, insistant sur la multiplication des passes pour créer des décalages. La vitesse de jeu est un bon compromis et demeure moins élevée que dans RWC 2011, où tous les avants couraient comme des gazelles. JLRC abuse tout de même des passes après contact, et ce même si le joueur plaqué est quasiment le nez dans la pelouse. Résultat : des trous béants se créent dans votre défense car plusieurs de vos joueurs se préparent à aller gratter le ballon alors que celui-ci passe comme par magie dans les bras d’un adversaire d’un seul coup isolé à l’aile. C’est particulièrement frustrant face aux grosses équipes, même si dans l’ensemble on prend un grand plaisir à enchaîner les matchs. Le jeu au pied est aussi une grande satisfaction avec un effet bullet time réussi qui permet de créer des phases d’occupation de terrain très intéressantes.

Des compétitions à foison

Outre son aspect rugby champagne fort sympathique, Jonah Lomu Rugby Challenge mise aussi sur son imposant contenu pour s’imposer comme la référence des jeux de rugby. Ici, pas de licence officielle de la coupe du monde, mais un grand nombre de compétitions nationales et internationales qui vont ravir les fans de ce sport. Tri Nations, Bledisloe Cup, Tournoi des Six Nations d’un côté, Top 14, RaboDirect Pro 12, Aviva Premiership et Super 15 de l’autre. Si seulement quelques équipes nationales sont officiellement licenciées, les clubs possèdent par contre leurs vrais joueurs. Il est ainsi possible par exemple pour l’équipe de France, initialement composée de rugbymen fictifs, de recomposer en partie le groupe qui a sévi pour de vrai en Nouvelle-Zélande en 2011. Pour ceux que les noms inventés rebutent, sachez qu’un éditeur de joueurs et d’équipes est présent, comme ça vous n’avez vraiment aucune excuse pour ne pas empiler les succès. Signalons la présence d’un mode carrière, qui permet si vous le souhaitez de prendre la tête à la fois d’un club et d’une sélection nationale pendant 13 saisons ! Attention, ne vous attendez pas à la richesse d’un FIFA ici, on se contente de jouer et de gérer les blessés, mais la durée de vie profite énormément de cet ajout. Au final, Jonah Lomu Rugby Challenge surclasse la concurrence dans le fond comme dans la forme. Les puristes peuvent pester contre l’abus des passes après contact et de la faiblesse du jeu d’avants, voire de la relative pauvreté du mode en ligne, mais ils auraient tout de même tort de se priver du meilleur jeu de rugby disponible sur consoles next-gen pour si peu.

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de 5 ans et plus.
- Aux fans de rugby champagne, tout en passes et en grandes envolées au large.
- Aux fans de rugby tout court en fait, puisque c’est le meilleur titre du genre disponible sur cette génération de consoles.

Vous aimerez ce jeu si vous avez aimé :
- Rugby World Cup 2011 sur consoles.