Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

IRON MAN

IRON MAN

Fraîchement sorti au cinéma, Iron Man s’invite très logiquement dans nos salons avec ce jeu vidéo reprenant la trame du film. Car inutile de croire qu’on échappera à l’adaptation tout format du dernier comic diffusé dans les salles obscures. Endossez votre armure sauvez les gentils : un programme habituel pour le joueur.
Le jeu Iron Man est donc bien tiré du film et non des comics, bien que certains ennemis, qu’on ne voit pas dans le long métrage, débarquent tout droit de l’œuvre originale signée Marvel. Tony Stark, le héros, est un industriel de l’armement. Il est capturé au Moyen-Orient lors d’un voyage d’affaires et ses geôliers exigent de lui de fabriquer des armes pour leur compte. Enfin ça, vous le saurez en voyant le film… Car, comme cela commence à trop être le cas dans le monde de l’adaptation, la narration se limite au strict minimum.
En manque d’ambiance

Le jeu fait se succéder les missions inspirées du film. Les événements s’avèrent totalement incompréhensibles pour qui ne s’est pas rendu dans son cinéma le plus proche. Bref, niveau immersion la succession de missions de manière décousue n’aide pas à entrer dans le "trip" de superhéros. Une fois Stark évadé grâce à l’armure qu’il a fabriqué, le joueur part en guerre contre le lobby des armes et les méchants, sans autres forme de procès, dans son armure améliorée en deux coups de cuillère à pot.
Castagne tout azimut

Tony Stark dispose de plusieurs armes : canon, rayon et missiles. Un arsenal que le joueur peut personnaliser via les crédits obtenus lors des missions et lors de la réussite d’objectifs annexes. Il est aussi possible de répartir l’énergie entre les différents systèmes de l’armure : survie, armes, corps à corps ou propulsion. En corps à corps, Iron Man peut arracher la tourelle d’un char, briser de ses mains drones, avions et hélicoptère ou même renvoyer les missiles. L’imprécision des commandes, notamment en vol, rend cependant le gameplay désagréable, voire agaçant… Tandis que les affrontements consistent tout simplement à massacrer tout ce qui passe sans trop se pauser de question. Mais aussi sans aucun brio dans la mise en scène.
Techniquement à la rue

Si les cinématiques se montrent relativement réussies, le reste du jeu n’est techniquement pas en forme. Les décors insipides, voire vides, souffrent de textures grossières. A l’inverse, le héros et son armure ont fait l’objet d’un soin certain. Enfin les combats se déroulent dans des niveaux au design peu recherché.
Des petits détails irritent et sont révélateurs de l’aspect bâclé du soft, comme un aéroglisseur armé (sorte de boss de fin de niveau) capable de vous tirer dessus à travers sa propre structure. Ou un hélicoptère de combat (autre boss) restant immobile en l’air et incapable de vous trouver.
Bref, Iron Man n’exploite pas correctement le filon de la personnalisation de l’armure et des différents kits que le joueur peut choisir. Des contrôles imprécis, des niveaux mal conçus et surtout une réalisation technique décevante viennent ternir l’idée. Reste un jeu de destruction qui trouvera peut être des preneurs chez les fans du "moi voir, moi détruire".

Test réalisé par Arnaud Papeguay, Iron Testor

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- A partir de 16 ans
- Aux joueurs indulgents…
- … ou aux fans inconditionnels d’Iron Man
- A ceux qui ont vu le film !


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Spider-Man 3