Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Inazuma Eleven Strikers

Inazuma Eleven Strikers

En attendant l’arrivée chez nous du dernier chapitre de la trilogie Inazuma Eleven sur DS, Level-5 nous propose de patienter avec Strikers, un épisode 100% football sur grand écran, en 3D et sur Wii.
Avec son subtil mélange de jeu de rôle et de football pour petits et grands, Inazuma Eleven s’est imposé même chez nous (avec quelques années de retard, il est vrai) comme une série à part. Si le troisième et dernier épisode DS devrait enfin arriver chez nous en 2013, trois ans après sa sortie japonaise, les développeurs de Level-5 n’ont par contre mis qu’un an pour adapter Strikers, un spin-off de la série sur Wii misant exclusivement sur les matchs dantesques entre les principales équipes du dessin animé. L’aspect jeu d’aventure est ici réduit à portion congrue et vous pouvez oublier la chasse aux meilleurs joueurs de l’archipel. Ici, tout n’est que football.

L’histoire aux oubliettes
C’est probablement ce qui choque le plus quand on lance le jeu la première fois : il n’y a pas de mode histoire ! Ici, la composante jeu d’aventure se résume à faire s’entraîner comme des damnés vos joueurs pour les faire évoluer via cinq minijeux et à recruter les joueurs des équipes vaincues. Autre problème : ces fameuses équipes adverses, il y en a 13 soit environ 150 footeux à votre disposition. Quand on sait qu’Inazuma Eleven 2 cachait en son sein plusieurs milliers de Zizou en herbe, la comparaison n’est vraiment pas à l’avantage de Strikers. Bref, pour s’occuper, on enchaîne les tournois (jusqu’à 8 équipes) où vous pouvez jouer jusqu’à 4 en même temps. Enfin, deux d’entre vous jouent et les deux autres sont chargés de faire le coach et d’organiser la stratégie de l’équipe. Une interactivité très limitée pour les joueurs additionnels.

Mario Inazuma Strikers Football

Vous l’avez compris, Inazuma Eleven Strikers, c’est uniquement du football, et heureusement il s’en sort plutôt bien à ce niveau-là. On assiste à des parties qui se rapprochent de ce que pouvait proposer un Mario Strikers Charged Football en son temps, dans lequel se seraient incrustées les attaques spéciales d’Inazuma Eleven, plutôt impressionnantes. Par rapport aux versions DS, les fans risquent d’être quelque peu déroutés par le parti pris de gameplay. Plus de pause tactique lors d’un affrontement, chaque action est assignée à un bouton comme dans un jeu de foot traditionnel. La vue est latérale, à la manière d’un FIFA ou d’un PES et l’action est permanente. Le bémol dans le jeu vient lui de l’implémentation des mouvements spéciaux. Pour pouvoir déclencher une technique de tir par exemple, il vous faut d’abord remplir votre jauge de PT (et cela prend plusieurs secondes) avant de pouvoir lâcher une Tornade de Feu par exemple. Pendant ce temps-là, les défenseurs se jettent sur vous et n’ont aucun mal à vous prendre le ballon. Pire encore, si vous échappez aux chiens de garde de la défense, le gardien n’a qu’à s’assurer d’avoir sa jauge pleine pour arrêter votre tir sans perdre un seul point de technique ! Résultat : toute la dimension stratégique des matchs sur DS qui consistait à épuiser le stock de PT de l’adversaire en début de match n’a pas cours ici et les changements de possession sont incessants. Au final, Inazuma Eleven Strikers propose des matchs qui se ressemblent un peu tous, sans véritable personnalité. Heureusement, la modélisation des différentes arènes et personnages est là pour sauver l’ensemble. Mais cet opus est clairement une déception par rapport à ce que l’on a pu connaître sur DS.

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux Zizou de 3 ans et plus.
- Aux fans du manga ou des épisodes DS.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Inazuma Eleven 1 et 2 sur Nintendo DS.
Mario Strikers Charged Football