Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Harry Potter pour Kinect

Harry Potter pour Kinect

Après Star Wars et Dragon Ball Z, Kinect s’attaque à un autre rêve d’enfant : lancer des Stupefix dans la peau de Harry Potter. Une idée louable mais, dans le style, on a vu carrément mieux.
Destiné aux très jeunes ados, le jeu se propose de faire revivre un peu moins d’une trentaine de scènes-clés de la saga de Poudlard, en compagnie de Harry et ses compagnons. Au programme : concoctions de potions, duels à la baguette, courses-poursuites, match de Quidditch et autres joyeusetés. La grande majorité du temps, le joueur doit reproduire les actions demandées. Cela peut varier d’attraper un ingrédient, à se pencher pour éviter un obstacle, en passant par lancer des cailloux coupants sur le serpent Nagini. La détection est bonne. Malheureusement, les épreuves s’avèrent extrêmement répétitives et présentent très peu d’originalité. On s’ennuie sec et, surtout, longtemps : le Quidditch n’a jamais été aussi éprouvant... pour la santé mentale ! Sans compter que la difficulté joue souvent au yoyo.

Le club de duel
Les duels, en revanche, s’avèrent légèrement plus intéressants. Face à son adversaire, on sélectionne un sort en l’invoquant à voix haute (ou, si l’on préfère, en faisant une posture avec les bras), puis on le lance avec le bras. Stupefix, Expelliarmus, Incendio, etc : certains entravent l’ennemi et d’autres lui font subir des dommages. Ce n’est pas l’extase, mais on s’y croit assez pour se prendre un minimum au jeu. En tout, deux à trois heures suffisent pour boucler les 26 niveaux de l’histoire. On pourra débloquer quelques épreuves en plus, jouer à deux, ou alors créer son propre perso, en prenant une photo de soi, mais globalement, le contenu n’est pas décoiffant. S’ajoutent à cela des graphismes à revoir, qui peinent à donner vie aux héros du film. Bref... Hermione, tu nous balances Oubliettes là-dessus ?

Test réalisé par Emmanuel Bahu-Leyser.

Avis de la rédaction

À qui s’adresse ce jeu ?
- Aux Potter-fans de 12 ans et plus.
- À ceux qui ont toujours rêvé de balancer un Stupefix devant leur télé... et sont prêts à joueur à un mauvais jeu pour ça.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Un des mauvais jeux de la licence Harry Potter
- Kinect Star Wars