Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Harry Potter et les Reliques de la Mort : 1ere partie

Harry Potter et les Reliques de la Mort : 1ere partie

Le dernier volet des aventures d'Harry Potter est annoncé comme étant le plus terrifiant des épisodes de la série. C'est aussi le cas de son adaptation DS, mais pas pour les mêmes raisons.
Les adaptations en jeu vidéo des succès littéraires ou cinématographiques ne sont pas réputées pour leur qualité, et cette première partie des Reliques de la Mort est, pour ainsi dire, un cas d'école. En effet, ce jeu DS réunit beaucoup des défauts que l'on peut rencontrer dans ce contexte particulier. Tout d'abord, il exclut toute personne qui n'est pas adepte de l'univers du sorcier à lunettes. Pour qui n'a pas suivi les livres ou les films, l'histoire, hachée grossièrement à coups d'ellipses, est tout à fait incompréhensible. Il y a bien des cinématiques qui tentent d'expliquer les phases d'action à venir, mais celles-ci, au contraire, ajoutent à la confusion. Très laides graphiquement, complètement muettes, rien n'est fait pour séduire ou impliquer le joueur. Quant aux phases de jeu, même si elles bénéficient d'une ambiance sonore et de quelques bruitages, elles n'ont pas été mieux traitées. Et pourtant, ce Harry Potter a du potentiel, notamment dans sa façon d'aborder les sorts et les potions à utiliser.L'enfer est pavé de bonnes intentions

Dans l'absolu, la seule chose à faire dans ce jeu directif et répétitif, c'est de trouver la sortie du niveau dans lequel vous vous trouvez, pour passer au suivant. Question stratégie, soit vous évitez vos potentiels adversaires, soit vous les atomisez. Cependant, pour peu que vous commenciez à fouiller un peu les cartes, vous y dénichez toutes sortes de bonus, et d'objets susceptibles d'augmenter la puissance de vos pouvoirs ou le nombre de vos potions. Les potions se fabriquent grâce à des minijeux plutôt rigolos dans lesquels il faut couper, touiller, et secouer avec le stylet. Les pouvoirs, quant à eux, nécessitent parfois une utilisation sympathique de l'écran tactile, comme entourer ses cibles, ou tracer sur la carte le chemin que suivra son leurre pour finalement exploser. Il n'y a rien de bien original, cependant, les intentions sont louables. Cela aurait même pu constituer le point fort du jeu, malheureusement, le réglage catastrophique des minijeux et l'impossibilité de viser correctement le moindre ennemi, malgré la facilité de prise en main de la DS, rendent l'expérience de jeu pénible et frustrante. Clairement ciblé pour les fans, cette adaptation d'Harry Potter est beaucoup trop laide et mal réglée pour que la magie opère. Après, nous savons tous que parfois, en amour, surtout lorsque l'on est un fan, le cœur a ses raisons que la raison ignore...

Test réalisé par Mathias Lavorel.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux fans inconditionnels et peu regardants d'Harry Potter à partir de 12 ans.
- Aux collectionneurs qui veulent absolument posséder tout ce qui a un rapport avec le petit sorcier.
- A celles et ceux qui, par principe, s'opposent systématiquement à la critique.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Tous les jeux Harry Potter depuis le début de la série sans aucune distinction.
- Harry Potter et l'Ordre du Phénix sur PSP.