Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Halo 4

Halo 4

Cinq ans qu’on attendait la suite des aventures du Master Chief. Pas un spin-off, pas un prologue, pas un hommage anniversaire… la suite, la vraie, la tatouée ! C’est fait, Halo 4 lance les hostilités !
Nous n’avions pas beaucoup entendu parler de 343 Industries avant 2010. Un studio interne de Microsoft qui avait développé Halo Waypoint, l’application communautaire qui permet de traquer tous vos exploits dans la série Halo. Le passage de témoin avec Bungie s’est opéré "en douceur", tout d’abord en supervisant le développement du remake anniversaire du premier Halo, puis en reprenant les rênes du suivi multijoueur de Halo : Reach. A quoi s’attendre avec Halo 4, développé intégralement par 343 ?

Réveille-toi, John
Master Chief est resté en stase cryogénique plus de 4 ans à bord de ce qu’il reste de l’épave du Forward Unto Dawn. A l’approche d’une planète étrange, Cortana, sa partenaire IA de toujours, le sort de son sommeil pour affronter une nouvelle menace. Sans trop révéler le scénario, la campagne solo (jouable comme d’habitude à quatre en coop) vous invite sur des champs de bataille variés à travers une petite dizaine de missions. Halo 4 renoue avec les fondamentaux de la série et propose un cheminement relativement ouvert qui permet plusieurs approches des affrontements. Une vraie richesse dans l’univers dirigiste des FPS du moment. Le choix des armes est vaste également. Que vous optiez pour le paquetage amélioré de l’UNSC, les armes exotiques des Covenant ou l’arsenal inédit des Prométhéens (les petits "nouveaux"), vous trouverez toujours de quoi éparpiller vos ennemis en poussière de molécules. Les véhicules, pour la majeure partie, sont repris des précédents opus. Nouveauté : le Mantis, sorte de mécha ultra-armé, vient jouer les trouble-fêtes dans les rangs adverses.

Spartans au rapport

La campagne principale affiche son lot de challenge et le calibrage de sa difficulté révèle une intelligence artificielle parfois "timide", surtout dans les engagements à longue portée. Malgré tout, les Prométhéens et leurs tactiques de combat originales insufflent un peu de fraicheur à une série qui avait du mal à se renouveler. Si vous aimez la coopération et que vous souhaitez pousser l’aventure plus loin, le mode Spartan Ops constitue votre prochain arrêt. On pourrait "maladroitement" le résumer à un Firefight scénarisé. En fait, ce mode offre de prendre part à une succession de missions à quatre en coopération dans une histoire en marge de la campagne du Master Chief. Vous allez suivre les événements d’un groupe de Spartans IV de l’Infinity, le dernier fleuron de l’armada humaine. De somptueuses cinématiques introduisent chaque mission et, à la manière d’une série TV, on suit le fil de l’histoire au fur et à mesure des épisodes parus. De quoi revenir régulièrement à ce mode pour en apprendre davantage sur l’escouade Majestic.

Jeux de guerre

Une marque de fabrique de la franchise : son multijoueur. Halo 4 prend à la fois le pari et le risque de faire évoluer la formule pour plus coller aux tendances actuelles. Le plus bel exemple : le centre Spartan. De là, vous pouvez passer en revue vos exploits et améliorer votre combattant, tant en apparence qu’en équipement. A l’image d’un Battlefield ou d’un CoD, vous débloquez de l’armement à mesure des grades gagnés, des défis relevés, et vous avez la possibilité de dépenser vos points Spartan dans un meilleur fusil, un power-up d’armure, une amélioration tactique et bien d’autres. Les puristes vont hurler au scandale ! Toujours est-il qu’à l’usage, cela encourage votre progression et donne envie de développer un soldat et de configurer un paquetage qui colle un peu plus à votre style de jeu. Parmi les modes, on retrouve des classiques comme Assassin, Crânes ou Roi de la colline, et quelques inédits à l’image de Territoire et Régicide. L’architecture complexe des cartes donnent lieu à de jolies passes d’arme. Au final, le multijoueur est réussi et propose une belle alternative aux nombreux FPS en vogue.

Halo 4 donne un nouvel élan à la franchise. L’orientation adoptée par les développeurs de 343 Industries risque de faire grimacer les fans de la première heure et les traditionnalistes. Quoi qu’il en soit, le Master Chief revient sur le devant de la scène dans un opus abouti. Voilà qui est de bon augure pour la suite de la trilogie. L’un des hits de fin d’année !

Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux Master Chief âgés de 16 ans et plus.
- A celles et ceux pour qui 117 est le numéro porte-bonheur.
- Aux gamers désireux de rempiler pour une nouvelle trilogie Halo.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Halo 3
- Halo : Reach
- Halo : Combat Evolved Anniversaire