Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Guitar Hero

Guitar Hero

Guitar hero nous apporte deux certitudes. Une première à la caisse du magasin : il est cher. Une deuxième en éteignant la console après avoir joué : il est jouissif.
Guitar Hero est ce que l'on appelle un jeu musical. Si les déclinaisons de ce style sont variées, le principe, lui, ne change pas. Un bandeau déroule des symboles sur une musique, et le joueur, en suivant les instructions affichées à l'écran, doit appuyer en rythme et au bon moment sur la commande appropriée. Pour jouer, la manette des débuts a vite laissé place à des micros, congas, ou tapis de danse. Ici, c'est carrément une réplique de Gibson SG, un modèle de guitare rendu célèbre par le groupe AC/DC. Le ton est donné, ce jeu est définitivement rock'n roll !

Un guitariste sans guitare, c'est comme un footballeur sans ballon

Les symboles qui défilent à l'écran sont les cinq touches colorées que l'on retrouve sur le manche de la guitare. Le corps de l'instrument, quant à lui, possède une grande pièce de plastique, la touche médiator, que l'on peut agiter vers le haut ou vers le bas, et qui représente l'attaque des cordes. Comme dans la vraie vie, ou presque, appuyer sur un bouton du manche ne sera pris en compte que si le geste s'accompagne d'un coup sur le médiator. Et ce n'est pas tout, car une barre de vibrato et un détecteur de mouvements complètent la panoplie. Plus vous ferez le spectacle, plus le public réagira, et plus vous engrangerez de points. Si certains hésiteront à passer la sangle de la mini-guitare en plastique sur leur épaule, par peur du ridicule, les à priori laisseront vite place à la jubilation. L'immersion est tellement grande qu'en quelques minutes, ceux qui doutaient de l'intérêt d'un tel accessoire finiront même par reproduire les poses les plus loufoques des guitaristes pros.
De plus en plus près du jeu de guitare

Au delà des apparences, les développeurs ont vraiment su tirer le meilleur parti du contrôleur, notamment pour ce qui est de la difficulté, déclinée en quatre niveaux. En effet, en mode facile, rien ne différencie véritablement Guitar Hero des autres jeux musicaux. Seules trois touches du manche sont sollicitées, et les indications à l'écran ne correspondent pas forcément aux parties jouées par les guitares. Déstabilisant pour les musiciens, ce système a le mérite d'ouvrir le jeu à tous. Cependant, dès le niveau difficile, le troisième, les symboles se multiplient sauvagement, utilisant toutes les touches du manche, et s'approchent de plus en plus du note à note, que ce soit pour les rythmiques ou les solos. La gymnastique des doigts ressemblent alors diablement à la technique des vrais guitaristes, mélangeant les accords, les démanchés et les notes liées sans attaque de médiator. Le contrôleur est alors pleinement exploité, les sensations sont incroyables, mais attention, c'est coton.

Mieux vaut aimer les chaussons de rock'n roll

Si vous n'aimez pas le rock ou le hard-rock, vous ne tiendrez pas longtemps face à Guitar Hero. En effet, la trentaine de morceaux disponibles, d'une qualité irréprochable, est exclusivement dans ce style musical, de Queen à Megadeth. Mais bien plus que la play-liste, c'est véritablement l'ensemble du jeu qui est marqué au fer rouge par la sueur et les odeurs de bière. L'interface et l'habillage sont de véritables modèles d'intelligence et de finition. Rien n'est laissé au hasard, et si les néophytes s'y sentiront tout à fait à l'aise, les fans jubileront devant la somme incroyable de clins d'oeil disséminés dans le moindre bruitage, personnage ou modèle de guitare.
Mais de toutes, la référence à Spinal Tap, le documentaire de fiction le plus drôle jamais réalisé sur ce milieu, est celle qui témoigne le mieux de l'esprit décalé et pertinent de ce jeu. Cherchez un peu de ce côté là, et vous comprendrez pourquoi les volumes de certains amplis vont jusqu'à onze...
Ne nous le cachons pas, Guitar Hero est un jeu cher. Cependant la qualité est définitivement au rendez-vous, et si vous êtes un fan de rock, ou une personne acharnée, le jeu a du répondant. Cependant, si vous êtes du genre à papillonner, vous vous lasserez vite, et regretterez amèrement vos quatre-vingt euros.

Test réalisé par Mathias guitare et rot Lavorel

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans des jeux musicaux, qui ne sont pas financièrement dans le besoin.
- A ceux qui aiment le Rock'n Roll
- A ceux qui rêvent de ressentir la jouissance d'être un ''guitar hero''


Vous aimerez ce jeu si vous avez aimé :
- Guitaroo Man
- Donkey Konga sur GameCube