Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Guitar Hero : On Tour

Guitar Hero : On Tour

Véritable poule aux œufs d’or pour Activision, Guitar Hero se décline à toutes les sauces, mais il n’en reste pas moins étonnant de voir la série débarquer sur portable. Guitar Hero sans la guitare, c’est possible ?
Musiques et rythmiques sont partie intégrante du jeu vidéo depuis des années (ah, ce bon vieux Parappa The Rapper !). Son succès phénoménal, Guitar Hero le doit avant tout à deux ingrédients : des chansons rocks connues de tous et une manette géante en forme de guitare. Un élément qui forcément disparaît avec cette version DS…

Jeu de main, jeu de nain

Il faut cependant reconnaître qu’Activision aborde le problème avec la meilleure volonté du monde. On hérite ainsi d’un accessoire émulant les frettes qui s’emboîte dans la DS, tandis que l’écran tactile permet de gratter les notes au stylet en forme de médiator. Au-delà d’un petit look accordéon qui nous fait redouter l’éventualité d’un Yvette Horner Hero (ndr : pardon Yvette, Fred est un inculte), le résultat se révèle finalement assez proche de ce que la série propose sur consoles de salon. Rien à dire pour ce qui est de la précision ou de la fiabilité, mais c’est au niveau du confort que cela pêche. La taille de l’accessoire pose un réel problème. Coincé entre la prise du casque et la molette de volume, le Grip doit se contenter de 4 petites frettes au lieu des 5 habituelles et les gros doigts se sentiront vite à l’étroit.
De plus, l’ensemble s’avère assez lourd et l’on se doit de conserver une posture fixe (afin de maintenir la ligne de note à l’horizontal), une combinaison qui finit par se ressentir douloureusement sur le poignet.
Playback

Pour ce qui est du jeu en lui-même, on évolue en terrain familier. On retrouve le Star Power, qui s’active ici avec les touches ou la voix (voire le souffle), ce qui s’avère problématique dès lors que vous êtes du genre à chanter sur les morceaux (ou que l’on vous parle). Les hammer-on et pull-off qui permettent des enchaînements de notes répondent présent et, bien que limité à quatre frettes, le titre offre une difficulté progressive relativement bien dosée. Hormis le mode carrière classique, on reconnaît les Répétitions, la Partie rapide, le Chocs des Guitares (contre l’intelligence artificielle ou un ami) et le Multi en coopératif (l’un jouant la basse). Bref, classique, mais d’une efficacité à toute épreuve.

Bis repetita

Néanmoins, c’est comme d’habitude sur la playlist que se juge un Guitar Hero et On Tour se montre inégal. Certes, il aligne suffisamment de "tubes" pour que l’on se fasse réellement plaisir.
Néanmoins, cartouche oblige, il faut se contenter de 25 morceaux contre l’habituelle soixantaine et, comme toujours, on écope de groupes américains qui n’ont jamais vraiment percés hors de leurs frontières ainsi que de faces B (pour No Doubt ou les Red Hot).
Mais surtout, les fans de jeux musicaux connaissent déjà huit titres par cœur, et pas des moindres (Black Magic Woman, La Grange, Pride & Joy…). En conséquence, l’intérêt du jeu varie grandement selon votre C.V. de guitariste virtuel et votre affinité "physique" avec le Grip.

Test réalisé par Frédéric Dufresne.


Do what you want par OK Go
All the small things par Blink 182
Spiderwebs par No Doubt
Are you gonna be my girl par Jet
We’re not gonna take it par Twisted Sister
All Star par Smash Mouth
Breed par Nirvana
Hit me with your best shot par Pat Benatar
Monster par Beatstreaks
This Love par Maroon 5
Helicopter par Bloc Party
Ca me vexe par Mademoiselle K
Monsoon par Tokio Hotel
Rock and Roll all nite d’après Kiss
Black Magic Woman d’après Santana
Stray Cat Strut par Stray Cats
La Grange d’après ZZ Top
Avalancha par Heroes Del Silencio
Rock the Night par Europe
Youth gone wild d’après Skid Row
I don’t wanna stop par Ozzy Osbourne
Anna Molly par Incubus
Knock me down par Red Hot Chili Peppers
Pride and Joy par Stevie Ray Vaughan
I Know a Little d’après Lynyrd Skynyrd

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 3 ans capable de prendre l’engin en main
- Aux joueurs ayant de longs doigts fins
- A ceux qui souhaitent découvrir la série sans gros investissement


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Guitar Hero III sur consoles de salon.