Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Giga Wing

Giga Wing

Adaptation du jeu d'arcade, Giga Wing propose, une fois n'est pas coutume, de sauver la Terre. Le concept est simple, mais toujours aussi efficace : tirer sur tout ce qui bouge !
L'histoire de Giga se résume simplement en quelques phrases. Depuis l'aube des Temps, l'Humanité ne cesse de s'entredéchirer pour le Médallion, une pierre sacrée aux pouvoirs incommensurables. Nous sommes en 2050 et cette artefact continue d'attiser les convoitises des Nations. Quatre gigantesques vaisseaux surgissent possédant chacun une mystérieuse pierre. Une fois réunies, on suppose que ces pierres sont capables de détruire le Médallion.

Ambiance manga

A la manière de nombreux jeux issus du pays du Soleil Levant, Giga Wing offre un petit scénario au fil de votre aventure.
Après l'accomplissement des missions, une image fixe vient agrémenter le scénario. Dommage cependant que ces petits interludes ne soient pas animés, cela aurait donné un soupçon de vie au titre. Au lieu de cela, on se contente juste de lire le texte. Mais bon, Giga Wing ne revendique pas de dimension philosophique, loin de là !
Un graphisme agréable

Visuellement, Giga Wing rappellera aux habitués des salles d'arcade des titres comme Raiden, pour ne citer que lui. Un graphisme haut en couleurs où les décors se confondent avec les ennemis. Il devient parfois difficile de distinguer vos adversaires de l'environnement. Seule solution : tirer dessus et attendre le résultat. L'action de Giga Wing nécessite donc un esprit vif et de solides réflexes.

L'action avant tout

Nul besoin de sortir de Polytechnique pour aborder Giga Wing, le principe se résume en deux mots : tirer et survivre ! Si le plaisir d'anéantir tout ce qui bouge reste intact, on regrette le peu de bonus disponibles. Votre arsenal se résume à une bombe dévastatrice, fort utile pour se sortir d'un mauvais pas.
Heureusement, la diversité des quatre vaisseaux disponibles compense, a moitié, cette lacune. Sinnosuke possède un tir très large, tandis que les canons du vaisseau d'Isha tirent huit missiles en simultané. Ruby détient le vaisseau le plus rapide et Stück est équipé d'une bombe téléguidée.
Mais le gros reproche de Giga Wing se porte sur sa durée de vie limitée : seuls cinq niveaux sont disponibles et leurs tailles ne représentent guère un challenge, les crédits infinis étant accessibles.

Test réalisé par : Yolande

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- A ceux qui aiment tirer sur tout ce qui bouge
- A ceux qui fuient toute réflexion
- Aux fans d'action


Vous aimerez si vous avez aimé:
- Raiden sur borne d'arcade