Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Futurama

Futurama

Futurama, la seconde série la plus plébiscitée de Matt Groening après les Simpsons arrive sur PlayStation 2. L'équipage du Planet Express réussira-t-il là où les habitants de Springfield nous ont si souvent déçus ?
Pour ceux qui n'auraient pas suivi les débuts de la série, rappelons que l'histoire est basée sur le personnage de Fry, un livreur de pizzas qui en effectuant une course à un laboratoire cryogénique se trouve accidentellement congelé. Mille ans plus tard, Fry s'éveille dans un monde robotisé où aliens et soucoupes volantes font partie du paysage quotidien. Il se lie bientôt d'amitié avec de drôles d'hurluberlus comme Bender, Leela, Dr Zoiberg, qui sont, justement, le temps des 22 niveaux de cette adaptation, ses acolytes dans sa croisade contre Mom, la mégère de service de la série TV, qui veut anéantir l'humanité et transformer la Terre en navire de guerre.

Un melting-pot de différents genres

Quatre personnages jouables, un gameplay associant différents genres (recherche, plate-forme, tir, baston, puzzles), voilà ce que vous propose l'adaptation vidéo ludique de Futurama. En plus de pouvoir ramasser, actionner, courir, sauter (wouah, quel exploit !), chaque personnage dispose d'un style de combat qui lui est propre (Fry compte sur ses flingues, Leela et Bender optent pour le corps à corps) et évolue dans des univers totalement différents réservant chacun son lot de surprises : shoot aux commandes de la poulomobile dans les rues de New York pour Fry, dynamitage sur un astéroïde désertique pour Bender, etc.
Hélas si dans l'idée tout ceci s'annonce nettement plus varié qu'un Simpsons Road Rage dans les rues embouteillées de Springfield, dans la pratique, on déchante à la vitesse grand V.
La décente aux enfers

En fait, tant qu'il s'agit de casser du monstre, tout se passe comme sur des roulettes. En revanche, dès qu'il s'agit de passages de plate-forme, là c'est la cata (surtout pour Leela qui se coltine les phases les plus piégeuses alors que la pov' fille n'a qu'un seul oeil) : difficulté mal dosée, impossibilité de sauvegarder autrement qu'entre chaque niveau, gestion de caméra horripilante, sauts difficiles à évaluer, saccades en veux-tu en voilà, etc. En bref, on n'est vraiment pas aidé ! Très vite, donc, les premiers symptômes révélateurs d'une jouabilité complètement foireuse font leur apparition (mains moites, gouttes de sueur perlant sur le front) , puis viennent les premières interrogations : vais-je fracasser le pad contre l'écran de la télé ? Ou alors vais-je plutôt envoyer directement le CD du jeu sur orbite... Fizzzz !?

Sauvé par l'humour ?

Néanmoins, Futurama a en sa faveur une ambiance en tous points fidèle à celle du modèle original. En effet, le scénario ayant été élaboré par les auteurs de la série et les voix françaises étant les mêmes que celles du dessin animé, le soft est une véritable succession de gags débiles et de répliques corrosives. Côté graphisme, même si les décors sont, hélas, truffés de bugs, l'ensemble se rattrape sur des persos reconnaissables au premier coup d'oeil et des cinématiques particulièrement réussies.
A la base, tout était donc là pour que les fans y trouvent leur compte. Mais en raison de sa difficulté inégale et de ses lacunes de gameplay, ces derniers s'amuseront toujours plus en matant une rediffusion d'un épisode de la série TV.
Test réalisé par Carine Larsen

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans de Matt Groening
- A ceux qui apprécient l'humour au trois millième degré

Vous aimerez si vous avez aimé :
- La série télévisée