Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Football Manager 2013

Football Manager 2013

Une interface remaniée avec succès l’an dernier et encore plus de changements cette année : Football Manager est loin de faire du surplace depuis deux éditions. Et ce ne sont pas les fans qui vont s’en plaindre !
On pourrait croire qu’avec un jeu de gestion gavé de tableaux et de statistiques, on fait rapidement le tour du concept. C’est sans compter sur les développeurs de Sports Interactive, décidément très inspirés depuis quelques éditions. Football Manager 2013 ne s’invite pas les mains vides sur nos PC. Et même si la version fournie pour le test n’était pas définitive, nous avons largement pu nous rendre compte du chemin parcouru depuis de longues années.

Moi, grand manitou

Cette année encore l’interface gagne en flexibilité en permettant plus aisément de personnaliser les données à afficher. Mais surtout, votre tâche d’entraîneur devient plus riche.Le programme des entrainements, par exemple, peut être affiné à l’avance semaine par semaine dans le planning, en prenant en compte les rencontres à venir. De quoi mieux adapter la préparation des joueurs. Et comme le chef, c’est vous, il devient possible de déléguer à différents membres de votre staff des tâches à accomplir pour vous assister. Dès qu’un nouveau venu est recruté, libre à vous de modifier cette répartition du travail. Gestion de l’équipe réserve et des jeunes, recrutement, filtrage des offres reçues : à vous de définir qui fait quoi pour vous dispenser de longues heures de labeur. Les interactions avec la presse, votre conseil d’administration et les joueurs restent évidemment d’actualité bien que toujours très mécaniques. Si gérer les égos constitue réellement une tâche difficile pour un "véritable" entraîneur, dans Football Manager cela est d’autant plus vrai qu’on ne comprend pas toujours le rapport entre ce qu’on dit à chacun et leurs réactions.

Plus de contenu

L’édition 2013 laisse surtout pantois par la richesse de son contenu. Car outre les améliorations non négligeables apportées au jeu, il faut aussi compter sur l’ajout de deux modes. Un mode Classique permet de considérablement réduire la partie gestion du jeu pour se lancer dans une version plus accessible (mais pas pour autant sans intérêt) de Football Manager. Quant au mode Challenge, il propose des parties courtes et vous place à la tête d’une équipe avec un objectif bien précis : éviter la relégation, obtenir la victoire avec une équipe de jeunes joueurs, etc. Vous l’avez compris, il y a de quoi faire. Tellement d’ailleurs que Football Manager 2014 a intérêt à offrir de quoi décrocher de cette riche édition 2013. Pour cela, il y a une piste : changer le moteur 3D. Les retouches ne sont plus suffisantes pour faire illusion plus longtemps. Au contraire, ses faiblesses ne servent qu’à mettre en évidence les lacunes de l’intelligence artificielle : passe en retrait devant le but, circulation du ballon étrange, scores incompréhensibles, centres qui amènent trop facilement des buts. Du coup, cela complique vraiment la réflexion tactique et le choix des consignes à donner aux sportifs en plein match. Riche, Football Manager 2013 l’est assurément. Sur le plan des fonctionnalités et du contenu, Sports Interactive prouve son savoir-faire. A eux de s’orienter vers le réalisme des matchs et, sans discuter, nous rendrons au titre sa cinquième étoile !

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 12 ans.
- A ceux qui aiment jouer au foot depuis les coulisses.
- Aux gestionnaires confirmés.
- Aux leaders nés.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Football Manager 2012