Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

FlingSmash

FlingSmash

Un nouvel accessoire, tout seul, il n'y a pas à dire, c'est triste. Mais un nouvel accessoire rangé dans une boîte aux côtés d'un jeu qui l'utilise à merveille, c'est la fête ! Enfin, ça, c'est la théorie.
FlingSmash s'ouvre sur une longue, très longue cinématique qui peine à faire sourire, malgré sa très forte inspiration du côté de Crash Bandicoot. Elle fait même naître un mauvais pressentiment que le jeu confirme par la suite. Sans aucun charisme, les personnages ne donnent pas envie de s'aventurer à leurs côtés. Les décors de l'île tropicale, entre la plage, la forêt, les fonds marins, ou la forteresse de l'espace, n'ont rien d'original ou de surprenant, tout comme les mélodies qui rythment les niveaux. Tout ceci est d'un ennui pesant. Votre personnage se déplace dans un environnement fermé au scrolling automatique horizontal ou vertical. Le but du jeu est de réaliser le plus gros score en détruisant le maximum de cibles et d'ennemis, tout en récoltant le plus de bonus possible. Plus vous excellez à enchaîner les combos, nettoyer l'écran et dénicher les passages secondaires, plus vous engrangez de points, et plus vous avez de chance de passer au niveau suivant et de débloquer des minijeux. Effets de gravité, qualité du rebond, chemins secrets, tous les poncifs du jeu d'action plateforme sont utilisés dans les huit niveaux proposés. Malgré l'impression de contenu, il ne faut pas plus d'une demi-journée pour libérer l'île paradisiaque du terrible méchant dont elle est la cible.Quel affreux ambassadeur

Vous l'aurez compris, sur la forme, FlingSmash n'a rien d'excitant. Cependant, son point fort, à priori est ailleurs : la jouabilité. Pour déplacer votre héros, vous faites des mouvements de poignet qui déterminent la trajectoire de votre boule. Trajectoire que vous pouvez interrompre par une simple pression sur un bouton, ou détourner par un nouveau mouvement de poignet. Ultrasimple sur le papier, dans les faits, c'est une autre histoire... Comprendre la jouabilité de FlingSmash relève de la performance. L'action est trop confuse, et la plupart du temps, vous ne savez pas quel mouvement de votre main est pris en compte, hormis lorsque vous êtes arrêté, et que vous démarrez un nouveau geste. Il n'est plus question de Wiimote ou de Wii Plus, mais juste d'un profond désenchantement devant l'incapacité de comprendre vraiment ce que vous faites. Après une heure de jeu, vous finissez par accepter l'idée que vous ne pouvez pas maîtriser votre personnage, et vous tentez alors, cahin-caha, de progresser. Chose qu'il n'est finalement pas si difficile à faire, mais qui ne délivre absolument aucun plaisir. Une fois l'aventure terminée, vous avez oublié depuis longtemps que vous aviez une nouvelle télécommande entre les mains, et vous regrettez d'avoir passé ces quelques heures à vous ennuyer, alors qu'il y a tant d'autres choses chouettes à faire. Quant à la Wii Plus, vous avez bien un jeu de sport ou d'action bien réalisé et excitant qui mettra ses performances en valeur, non ?

Test réalisé par Mathias Lavorel.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs qui ne peuvent résister aux sirènes du toujours plus pour moins d'euros, sauf qu'à la fin, ça coûte quand même plus d'euros...
- A celles et ceux qui aiment chercher à comprendre et maîtriser les jouabilités de l'impossible
- Aux joueuses et aux joueurs peu regardants qui aiment bien les boules en général, et les boules qui rebondissent en particulier.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Dans la catégorie des trucs qui rebondissent, optez pour de Blob qui est de loin bien meilleur !