Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

FIFA 08

FIFA 08

EA s’est attaqué à un gros morceau : concilier les fonctionnalités atypiques de la console de Nintendo dans un jeu de football "sérieux". A l'inverse de Mario Strikers Charged Football, FIFA 08 s'adresse aux puristes du ballon rond. Un pari osé.
A la lecture de leurs plannings respectifs, les éditeurs semblent bien décidés à abreuver la Wii de ballon rond. Nintendo est le premier à avoir ouvert le bal avec Mario Strikers Charged Football. Un jeu qui colle parfaitement à l’esprit Wii. A l'inverse, EA tente le pari de convertir les possesseurs de Wii au football "réalité".

Dur, dur d'être footballeur

En ouvrant le boîtier du jeu, on découvre la première surprise concoctée par EA : un manuel détaillant l’extrême complexité des commandes à réaliser pour le moindre geste hors norme. Autant vous dire que de nombreuses heures de jeu sont nécessaires pour se sentir à l’aise avec le duo Wiimote-Nunchuk. A titre d'exemple, le déplacement du joueur s’effectue avec la Wiimote, la course via le bouton Z, la passe courte avec le A, la passe en profondeur avec le B et la passe longue avec le A+B.
Rien d’exceptionnelle, me direz-vous. Pour le reste c’est une autre histoire, les combinaisons de boutons associés aux gestes sont multiples. Le Nunchuk est à manier avec dextérité. Heureusement, un tutorial détaille chacun de ces mouvements.
Bouge ton corps

L’originalité de cette version se situe donc sur le plan de la jouabilité. Les tacles, touches, tirs et bien d’autres gestes s’effectuent en agitant le Nunchuk. S’il est difficile de se repérer sur le terrain, l’imprécision des gestes accroît l’irritation du joueur qui s’évertue à gesticuler dans tous les sens pour réaliser un tacle propre ou une frappe cadrée. Paradoxalement, on s’étonne parfois des mouvements erratiques de notre Nunchuk et l’étonnante précision de nos tirs. Au final, on s’excite pour essayer de relancer le ballon proprement voire réaliser une transversale dans les pieds.

Pas vraiment intuitif

Pourtant sur le papier, les gestes sont plutôt alléchants : râteau, passement de jambes, feinte de frappe, roulette, centre à ras de terre, balle piquée, une-deux (au sol et en l’air), feinte de corps, faire sauter le mur, toute la panoplie des gestes techniques du football est disponible. Encore faut-il parvenir à exécuter chaque geste avec le bon timing. Du coup, les parties se résument à une succession de passes courtes, agrémentée d’un petit une-deux voire d’un jeter de Nunchuk pour finir par une frappe lourde.
EA a prévu une assistance active. Ainsi, l’IA se charge des déplacements et du positionnement des footeux. A l’inverse, les commandes avancées confient au joueur l’entière responsabilité des faits et gestes de son équipe.
Un contenu mini-mii

Question contenu, la version Wii a subi un régime drastique par rapport à ses consoeurs de nouvelle génération : pas de mode Carrière, ni de Deviens Pro, aucun éditeur de joueur, un mode gestion partiellement occulté… EA s’est contenté du service minimum. En contrepartie, on trouve, Footii Fiesta, mettant en scène Ronaldhino au cours d’épreuves de jongles, de séances de tirs au but et de mini-foot. Au final, à défaut d’être convaincante, la version Wii a un atout majeur incontestable : vous faire brûler quelques calories !

Test réalisé par Richard Roger.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux fans de Fifa âgés de 3 ans et plus
- A ceux qui n’ont pas d’arthrite aux poignets
- A ceux qui veulent découvrir une autre façon de jouer au football


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Mario Strikers Charged Football