Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Dynasty Warriors Gundam 2

Dynasty Warriors Gundam 2

Seconde édition de la rencontre entre Dynasty Warriors et la franchise Gundam. Koei recycle donc une nouvelle fois sa sempiternelle série de castagne. Au menu, un luxe de choix, d’armures et de combats. Mais la quantité fait-elle le succès d’un soft à elle seule ?
La Terre est en guerre contre ses colonies dans ce Dynasty Warriors Gundam 2. Pour les spécialistes de Gundam, le soft reprend la trame du film d’animation Char’s Counter Attack. Sans surprise, le gameplay est une énième déclinaison de la série Dynasty Warriors 6. Vous parcourrez donc les champs de bataille en collant des tartes à des vagues d’ennemis. Les guerriers habituels cédant la place à des Mobile Suits, ces armures de combat qui règnent sur les champs de bataille futuristes de Gundam.

Du choix et des mandales
Le jeu propose un mode scénarisé qui permet de choisir un héros et de le suivre au cours d’une succession de missions. Le soft est donc rejouable avec chacun de ces très nombreux protagonistes et environ 70 Mobile Suits (dont beaucoup à débloquer). On nous avait promis une scénarisation plus compréhensible pour les joueurs ne connaissant pas Gundam que dans le premier jeu. Et force est de constater que ce n’est pas vraiment le cas… Outre une interface austère, confuse et dépassée, le jeu vous jette un scénario en vérité seulement conçu pour les fans. A côté de ce scénario, des centaines de missions libres vous attendent. A partir d’une, vous en débloquerez d’autres dans une interface qui, là aussi, ne brille pas par son côté pratique. Tous ces combats seront l’opportunité de ramasser des centaines de pièces d’armures différentes et de développer les relations entre les différents personnages du jeu. Ainsi, chacun pourra réellement personnaliser son Mobile Suit dans les moindres détails. Et cela constitue le point fort du soft ! Devenir ami avec un autre héros vous permettra de recevoir son aide. Au contraire, le trahir ou voir vos relations se dégrader et il vous le fera payer.

Pan, sans les dents !

A défaut d’être particulièrement beaux, les champs de bataille vous confrontent réellement à une masse d’ennemis. Plus vous progressez, plus vous lâcherez des techniques et combos surpuissants. A vrai dire, certains s’avèrent même particulièrement impressionnants. A vous de prendre une à une les zones du champ de bataille, puis d’affronter un boss. Un luxe de monde à l’écran qui ne cache en rien une intelligence artificielle toujours aussi ridicule et inacceptable. Le fun s’estompe vite quand l’action se limite à massacrer les boutons de sa manette de manière soporifique et répétitive. Alors certes, si un ami coopère avec vous, vous pourrez déclencher de puissantes attaques combinées. Certes, vous aurez à combattre des armures ennemies d’une taille particulièrement imposante au milieu d’une horde de vilains. Engrangeant des points de combos contre les adversaires les plus faibles avant de lâcher la sauce sur le boss. Le jeu propose aussi des combats dans l’espace où la première chose qui choque est l’absence de déplacements réellement en 3D. Vous évoluez de manière visible sur une sorte de sol transparent rendant les bastons peu crédibles et naturelles. Stagnation, c’est ce qui caractérise la franchise surexploitée de Koei. Ce qui est dommage car le contenu avait fait l’objet d’un certain soin. Personnages, armures, pièces à ramasser, missions à la pelle constituent un menu affolant pour le fan de Gundam. Mais le tout soutenu par un gameplay hors d’âge et épuisé…

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 12 ans.
- A ceux qui aiment castagner sans réfléchir.
- Aux joueurs fans de Gundam… et seulement à eux.
- A ceux qui aiment les Dynasty Warriors, quoi qu’il arrive.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Dynasty Warriors Gundam
- Dynasty Warriors 6