Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Dungeon Hunter : Alliance

Dungeon Hunter : Alliance

Le hack’n slash, c’est facile : on voit un truc qui bouge, on le tabasse. Puis on avance, et on tabasse encore ! Dungeon Hunter Alliance applique cette formule très simple à la lettre.
La série Dungeon Hunter a su se forger une solide réputation en offrant un hack’n slash de qualité en regard du prix proposé, et ceci via des plateformes de diffusion comme l’Apple Store (pour les plateformes iOS) ou le PSN. Voir migrer, quasiment sans modification, Dungeon Hunter Alliance du PSN à la PS Vita ne surprend pas en soi. Mais que ce passage s’accompagne d’une multiplication par trois du prix, sans doute sous prétexte que cette fois vous avez le droit à une version boîte, est incontestablement indigeste. Car le seul ajout se cache dans une sorte de mode survie qui oppose le joueur à des vagues d’ennemis au cœur d’une arène. Pas de quoi crier au miracle !

Une formule qui marche pourtant bien
Le jeu de Gameloft n’est pourtant pas dépourvu de qualités. Sa prise en main est aisée et les mécaniques du genre s’avèrent parfaitement exploitées. Il reste toujours aussi plaisant de traverser des niveaux en déboitant tout sur son passage. Si seulement trois classes attendent les joueurs (mage, guerrier et brigand), les possibilités d’évolution demeurent suffisamment variées pour créer un personnage unique. Bien que l’interface peu agréable n’aide pas vraiment à se plonger dans les joies de l’optimisation. Si vous choisissez de créer une partie publique, jusqu’à trois autres joueurs peuvent rejoindre votre aventure et la quitter quand ils veulent. Le tout de manière parfaitement flexible, sans vous déranger. D’ailleurs, pour les boss, l’aide de comparses aux talents complémentaires n’est pas de trop. Le revers de la médaille, c’est que l’action devient très vite bordélique à quatre joueurs sur le petit écran de la Vita. Au registre des griefs, signalons aussi l’utilisation inutile du panneau arrière qui permet de déplacer à l’écran la fée qui vous accompagne (chaque fée dispose d’un pouvoir magique utilisable par le joueur). On préfère très vite revenir au stick droit pour diriger cette petite partenaire. En outre, il faut signaler que la réalisation technique ne fait pas honneur à la Vita. La faute à des graphismes sommaires et des environnements austères. Et en plus, le jeu se permet de vous faire endurer d’étonnants ralentissements… Dungeon Hunter Alliance n’est pas un mauvais titre en soi. Mais le prix excessif de cette version boîte n’est pas justifié.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 16 ans.
- A ceux qui aiment taper sur tout ce qui bougent.
- A ceux qui veulent se chauffer en attendant Diablo III.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Sacred 2 : Fallen Angel sur PS3.
- Dungeon Hunter Alliance… sur PS3.
- Diablo II sur PC.