Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Dragon Quest Monsters : Joker 2

Dragon Quest Monsters : Joker 2

Synthétisez-les tous ! La collection de recettes pour fabriquer des monstres dans l'univers de Dragon Quest gagne un nouveau tome. Les nouveautés ne sont pas nombreuses mais plutôt attractives.
Et c'est reparti pour un tour de championnat de dresseurs de monstres ! Comme c'était déjà le cas dans l'épisode précédent, le scénario n'est pas du genre à vous coller la migraine. Vous êtes un jeune plein d'avenir, plein d'ambition, et vous souhaitez plus que tout devenir le meilleur dresseur de monstres de tous les temps. Quelques péripéties plus tard, vous voici bloqué sur une île hostile, aux régions aussi différentes que sauvages, à parfaire vos talents face à une faune riche, variée et fondamentalement guerrière. Si le boulot d'explorateur est un CDD sans avenir en regard des dimensions de votre nouvelle terre d'accueil, heureusement pour vous, celui d'explorateur vous assure des mois d'intense labeur.

Un cadre familier
Comme c'était déjà le cas avant, dans le cadre d'un jeu DS, la réalisation est tout à fait honorable, même si nous sommes loin du sans faute. En effet, le graphisme peut sembler un peu trop grossier, des monstres apparaissent de nulle part de temps en temps, et les déplacements du héros ne sont pas franchement précis. Cependant, en regard de l'ensemble, c'est bien peu de choses. Les régions de l'île, bien que peu étendues et peu originales, entre les sommets enneigés, la forêt ou les étendues de plaine, sont néanmoins variées. Le jeu tient compte de la météo et de l'alternance du jour et de la nuit avec une incidence sur le type de monstres que vous croisez. Le bestiaire, quant à lui, directement issu de l'univers de Dragon Quest présente sept familles qui rivalisent de diversité et d'inventivité. L'aspect des monstres comme celui des personnages est attachant, et la patte du dessinateur Akira Toriyama n'y est évidemment pas indifférente.

Un système de jeu similaire

La mécanique de jeu, elle aussi, n'a pas vraiment bougé. A la tête d'une équipe de six monstres, trois titulaires et trois remplaçants, vous enchaînez les combats pour faire progresser vos rejetons en expérience et en capacités. Plus vous avancez, plus vous pouvez explorer l'île, plus vous affrontez de puissants adversaires, et plus vous avez de chance de rallier à votre cause de nouvelles recrues. La profondeur du jeu tient dans la possibilité de synthétiser des monstres à partir de ceux que vous possédez. Cette opération consiste à mêler les gènes de chacun pour créer une entité plus puissante. Toute la subtilité et l'intérêt résident dans le choix de vos mélanges, sachant que suivant la famille, le niveau d'expérience, et les capacités déjà développées, le résultat ne sera pas le même. Ce côté apprenti généticien est de loin le plus intéressant et le plus réussi du jeu, dommage que pour vraiment en profiter il faille passer par des heures et des heures de combats répétitifs.

Pour les fans du genre

Répétitif et laborieux, DQMJ2 n'en demeure pas moins une mécanique particulièrement bien huilée et réglée aux petits oignons pour les amateurs du genre. Les heures passées à monter ses personnages, bien qu'assez inintéressantes, sont toujours gratifiantes. Et elles le sont d'autant plus que cette fois-ci, merveille des merveilles, il est possible de participer à un championnat du monde en ligne contre de vrais joueurs, qu'ils appartiennent à votre région géographique ou non, qu'ils soient de votre niveau ou pas. C'est à vous d'en décider. Evidemment, cette dernière option donne un intérêt et une durée de vie significatifs. Amoureux des combats à répétition et des classements en ligne, ce jeu est fait pour vous. Amateurs de jeux de rôle qui misez sur l'histoire et le destin des personnages, passez votre chemin, nous sommes ici dans tout autre chose. Pour les autres, bien que très ciblé, le jeu est abordable pour les débutants, mais attention, le côté ultrarépétitif de l'aventure a de quoi saborder les plus fortes des volontés.

Test réalisé par Mathias Lavorel.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux amateurs de combats de monstres de plus de 7 ans qui cherchent à tout prix à développer l'équipe la plus forte du monde.
- A celles et ceux qui adorent faire monter l'expérience de leurs personnages.
- Aux fans de l'univers Dragon Quest qui aiment le principe des jeux Pokémon.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Dragon Quest Monsters : Joker