Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Dragon Ball Evolution

Dragon Ball Evolution

Comme on pouvait s’y attendre, Dragon Ball sur grand écran, ce n’est pas vraiment ce qu’on pourrait appeler du grand cinéma. Alors en voyant arriver l’adaptation du film sur PSP, il y a de quoi être méfiant... à juste titre.
Dragon Ball Evolution est l’adaptation directe sur PSP du film inspiré de l’œuvre légendaire d’Akira Toriyama. Ceux qui ne l’ont pas vu ont intelligemment économisé une place de cinéma tant les personnages, l’histoire et même les combats sont loin de faire honneur au génie du créateur du manga. Qui dit adaptation du film dit modélisation des acteurs en 3D en lieu et place des combattants en cel-shading des deux Shin Budokai, et un scénario en carton-pâte n’ayant plus grand rapport avec le manga d’origine.

Shin Budokai 3 ?
Développé par Dimps, auteur de DBZ Shin Budokai 1 et 2 sur PSP et de bien d’autres épisodes sur consoles de salon, Dragon Ball Evolution en reprend le système de combat. A savoir les mêmes palettes de coups à quelques exceptions près (notamment pour les furies), les notes en fin de combat etc. Le jeu repose donc sur des bases solides, les combats sont plutôt dynamiques, même si les personnages paraissent étonnamment plus rigides et les combos s’enchaînent de façon un peu moins naturelle que dans un Shin Budokai 2 par exemple.

Les combats restent le point fort du jeu et malheureusement, c’est bien le seul. Pour le reste, Dragon Ball Evolution est un jeu médiocre dans le fond comme dans la forme. Les personnages, versions digitalisées des acteurs du film sont modélisés de façon assez médiocre, les décors sont vides et manquent cruellement d’originalité. On retrouve par exemple trois versions du décor "maison de Sangohan". Pire encore, les enchaînements ridicules d’artworks des différents personnages afin de dérouler le scénario sont ridicules, presque autant que le scénario lui-même. Le jour de son 18ème anniversaire, Sangoku se voit offrir par son grand-père San Gohan une boule de cristal et l’assassinat de celui-ci par Piccolo va le pousser à partir à la recherche des six autres. Les personnages qu’il va rencontrer n’ont aucun charisme (mention spéciale à Tortue Géniale et à Yamcha) et surtout aucun lien avec ceux de l’œuvre magistrale de Toriyama.

Esprit de Dragonball, où es-tu ?

Autres points regrettables, le manque de contenu et la durée de vie. Avec 11 personnages jouables, Dragon Ball Evolution fait dans l’ultralight. Le mode scénario est plié en moins de deux heures (si vous parvenez à résister à l’envie d’éteindre votre PSP avant cette limite) et les modes missions ou arcade sont sans grand intérêt. Reste toujours le jeu à deux en local, mais il vous faudra trouver un ami qui a aussi le jeu, et qui aura envie de jouer à DBE plutôt qu’à un Shin Budokai : c’est fortement improbable ! Un titre qu’on ne pourra donc pas conseiller aux nombreux fans du manga tant le jeu n’a rien à voir avec l’univers Dragon Ball qui nous est familier, mais qu’on ne conseillera pas non plus aux autres tant le titre est à côté de la plaque. Même les combats, l’aspect le plus réussi de ce Dragonball Evolution, était meilleur dans les deux Shin Budokai. Alors si vous voulez vraiment chasser la boule de cristal sur PSP, tournez-vous plutôt vers ces titres-là.

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux Sangoku de12 ans et plus
- A ceux qui ont apprécié le film (ça fait pas grand-monde…)
- A ceux qui ont retourné les deux Shin Budokai et qui sont vraiment en manque de Dragon ball sur PSP

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Dragon Ball Z : Shin Budokai
- Dragon Ball Z : Shin Budokai 2