Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Donkey Kong : Jungle Climber

Donkey Kong : Jungle Climber

King K. Rool fait encore des siennes. A Donkey Kong de reprendre du service pour contrer ses plans. S’il n’innove pas dans le scénario, Jungle Climber apporte une touche de fraîcheur avec un gameplay original. Un singe, ça grimpe. Et Nintendo le prouve !
Un extraterrestre en forme de banane, un cristal qui permet (une fois entre de mauvaises mains) de contrôler l’univers : les développeurs attaquent fort dans le genre delirium loufoque. Evidemment, King K. Rool est encore derrière ce sale coup ! Jungle Climber se présente comme un titre de plate-forme pur et dur, mais avec la particularité d’énormément se dérouler sur le plan vertical.

Donkey Kong : un singe qui grimpe

L’essentiel de l’action demande à Donkey Kong de se déplacer verticalement. Il s’accroche aux prises disposées dans le décor.
Qu’elles soient fixes ou mobiles, il peut les saisir voire se balancer avec. Les boutons L et R contrôlant chacun une main du grand gorille. Lâcher les deux en même temps le fait sauter, ce qui lui permet de saisir une prise plus haute. N’en lâcher qu’un le fait pivoter sur lui-même autour de la main encore refermée sur la prise. Pas facile à expliquer, n’est-ce pas ? Mais simple à mettre en pratique. Enfin simple… On a tôt fait de s’emmêler un peu et le jeu demande quand même une bonne phase d’apprentissage. Le concept montrant ses limites dans les passages les plus ardus.
Environnements étonnants

Le soft propose de voyager d’île en île, de zone en zone, et offre un rendu graphique de fort bonne qualité. L’image s’avère très agréable à l’œil. D’autant que, bien qu’en 2D, chaque niveau dispose de ses zones secrètes et espaces à découvrir. De plus en plus vastes, ils demandent aux joueurs de tout explorer pour trouver l’ensemble des bonus. Bien qu’accéder à certains coins, avec les contrôles, soit loin d’être évident. Certains y trouveront un défi, de notre côté cela nous a un peu crispés. Mais force est de constater que le concept marche et rafraîchit le genre.

Mention particulière au niveau qui se joue en miroir. Cette étape demande au joueur de déplacer un Donkey Kong sur chaque écran. Deux écrans identiques à un détail près : les prises ne sont pas partout les mêmes. Or le singe et son reflet ne peuvent s’accrocher qu’à des prises existantes sur les deux plans !

Pluie de bonus

Comme il se doit, il faudra que le joueur collecte des bananes ou encore les lettres du nom "Kong" pour gagner des vies.
Des pierres précieuses vous permettront également de voler temporairement, tout en devenant invincible, ce qui aide bien ! Signalons également l’existence de barils d’essence dissimulés à trouver, afin de ravitailler l’avion de Funky et d’accéder à des zones supplémentaires. Si vous ne pouvez atteindre ces objets, alors lancez Dinky dessus ! Servant de projectile dans le jeu, le petit singe peut aussi éliminer un adversaire de cette façon.
Jungle Climber propose un contenu étoffé et s’appuie sur une belle réalisation. Le concept du jeu s’avère sympathique. Ne resterait plus qu’à peaufiner un peu la jouabilité, parfois trop guidée et rigide à notre goût. Peut être dans une suite ?

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs qui ont au moins 3 ans
- Aux fans de Donkey Kong
- A ceux qui aiment l’escalade
- Aux pros des jeux de plate-forme


Vous aimerez si vous avez aimé :
- New Super Mario Bros.
- Donkey Kong Country 3 sur GBA