Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Diablo III

Diablo III

Après le retour triomphal de Diablo sur PC, le hack’n’slash de Blizzard tente l’aventure sur les consoles de la génération actuelle. Le monde de Sanctuaire dévoile-t-il de nouvelles saveurs, manette en main ?
La prophétie de la fin des temps est un thème récurrent dans le jeu vidéo. Un thème qui guide les événements du dernier volet de la saga Diablo, et surtout le premier à voir le jour sur consoles de salon. On baigne en pleine heroic fantasy. Les démons primordiaux Baal, Mephisto et Diablo ne sont plus. Pourtant les forces des Enfers ont encore de la ressource. Braves aventuriers, vous êtes appelés à la rescousse !

Donjon-Monstre-Butin

Diablo III conserve l'héritage action-RPG de ses aînés. Faites votre choix parmi 5 classes différentes : barbare, chasseur de démons, féticheur, moine et sorcier. Chaque combattant possède un set d'attributs distinct. Un large panel d'équipements, récupéré sur les monstres, acheté chez les marchands ou bien créé grâce à l'artisanat, façonne le héros tout au long de l'histoire. Une mécanique de jeu addictive pousse à partir à la chasse aux objets rares en oblitérant des hordes de monstres. Simple et efficace. De plus, le gameplay pousse à l'exploration. Les plus pressés peuvent évidemment aller droit au but et enchaîner les missions de la campagne principale sans temps morts. Mais quantité de donjons secondaires, d'événements et de défis annexes jalonnent votre parcours. Enfin, les niveaux générés aléatoirement invitent à remettre le couvert régulièrement, avec quelques amis ou dans un mode de difficulté plus élevé.Course à l'armement

La montée en puissance du héros s'articule autour d'une évolution par paliers. A chaque niveau gagné, on débloque une compétence ou une rune (qui en altère les pouvoirs). Au total, une quarantaine d'aptitudes sont accessibles à haut niveau. Aire d'effet, ralentissement, immobilisation, saignement, régénération, furtivité, invocation de mignons, la liste est longue. La barre d'action permet de lier 6 compétences actives associées à chaque famille de talents respective. Ajoutez à cela trois compétences passives que l'on organise en fonction des situations rencontrées. Autant dire que le champ de combinaisons possibles est vaste. Cette organisation a l'avantage de ne pas surcharger d'infos le joueur. Les parties multijoueurs autorisent jusqu’à quatre héros sur la même console et/ou en ligne. Vous pouvez joindre et quitter une session quand bon vous semble. Et l’inventaire rapide évite le désagrément des écrans de pause à répétition.

Extrême

En termes de réalisation, les développeurs ont habilement adapté le gameplay pour la manette. On paramètre à loisir les nombreuses compétences à sa disposition. Une commande d’esquive très utile a été ajoutée au panel d’actions. Le ramassage automatique de l’or et des potions de soin épargne de la corvée. Le système de visée et de verrouillage remplit son office sans faillir. Les contrôles, dans l’ensemble, sont instinctifs. Techniquement, la copie a été revue à la baisse afin de garder une action rythmée sur consoles. Les textures sont certes plus grossières. Toujours est-il que le style artistique de Diablo III fait mouche ! On regrette des ralentissements fréquents sur PS3. Peut-être dû au fait qu’on ne puisse pas installer l’intégralité de la galette sur disque dur. Une opération que l’on recommande vivement sur Xbox 360 pour améliorer le confort de jeu. Diablo III marque les débuts prometteurs de Blizzard sur consoles. De bon augure pour la prochaine génération de hardware !

Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux aventuriers de 16 ans et plus qui ne connaitraient pas encore la série Diablo. (ndr : ça existe ?)
- Aux joueurs qui recherchent un hack'n'slash à la fois riche et accessible sur consoles.
- A celles et ceux qui désirent mettre une fessée au seigneur de la Terreur.


Vous aimerez si vous avez aimé :
- La série Diablo sur PC.
- Borderlands 2
- Marvel Ultimate Alliance