Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Deadpool

Deadpool

Alors que les films de super héros semblent enfin bénéficier des budgets et des talents leur assurant une certaine qualité, leurs contreparties vidéo-ludiques se cherchent encore.
Le mercenaire immortel Deadpool occupe une place à part dans le vaste univers Marvel. Au-delà de son statut d’antihéros ultra violent et de clown tragicomique cachant ses souffrances sous un délire constant, il est surtout conscient d’être dans un comics. Autant dire que le 4ème mur prend cher, Deadpool s’adressant au lecteur, insultant le dessinateur ou corrigeant l’auteur, devant le regard hagard des autres héros. Et s’il faut bien reconnaitre une chose à ce jeu, c’est qu’il capture parfaitement l’essence de Deadpool. Entre les répliques débiles, les fantasmes délurés, les situations complètement absurdes, les clins d’œil aux classiques du jeu vidéo (Zelda, Mario…) ou du cinéma et l’approche caricatural des autres héros que l’on croise (Wolverine, Câble, Malicia…), il n’est pas rare de sa marrer seul devant l’écran. Découvrir la nouvelle idée farfelue des développeurs devient vite le moteur principal de la progression, loin devant le reste.Un marteau, c’est bien, deux, c’est mieux

Car le reste, c’est un beat’em all passable saupoudré de plateforme approximative, un sous-Devil May Cry en somme. Le combat au corps à corps se révèle terriblement bourrin avec d’obscurs combos aux variations inutiles, une caméra pas toujours très coopérative et des choix douteux. Par exemple la "bonne" idée consistant à avoir le même bouton pour l’esquive qui vous téléporte 5 mètres plus loin et l’exécution qui vous immobilise un temps sur place (juste à côté de la grenade, là). Les fusillades ne sont pas plus réussies avec un ciblage capricieux et une sensation de rigidité. Cela étant dit, les différentes armes qui peuvent être customisées ainsi que les types d’ennemis apportent de la variété. Côté réalisation, cela reste correct malgré des environnements répétitifs peu inspirés. Certes, on ne s’attend pas à ce que tous les jeux de super héros rivalisent avec Batman, mais Deadpool ne parvient même pas à égaler Wolverine ou Spider-Man. Dommage, car l’esprit y était.

Test réalisé par Frédéric Dufresne.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 18 ans.
- Aux fans absolus de Deadpool et à eux-seuls.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Devil May Cry, bien plus réussi.
- X-Men Origins Wolverine, lui aussi bien meilleur malgré son ancienneté.