Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Dead Or Alive Ultimate

Dead Or Alive Ultimate

Dead or Alive affiche le dessein d'améliorer sans cesse le dessin des seins, et sans vouloir être assassin, je me demande si tout ça, finalement, est tout à fait ... sain.
Il est courant de rééditer des titres sous prétexte d'un bon lifting. Ça calme les ardeurs guerrières des fans, et ça renfloue les caisses. Dead or Alive Ultimate est la compilation, sur 2 disques, des épisodes 1 et 2 de la série, remis au goût du jour. Le 1er volet ne présente aucun intérêt, y compris pour les vrais fans ou les collectionneurs, qui seront frustrés de ne pas avoir un emballage collector digne de ce nom. Quant aux améliorations, telles que le lissage des textures, elles sont trop anecdotiques pour séduire qui que ce soit. Heureusement l'autre disque mérite à lui seul que l'on se penche sur Dead or Alive Ultimate. L'histoire qui sous-tend ce festival de baffes, claques et autres coups de pieds, est présentée par une cinématique d'introduction époustouflante, plus tard complétée par celles du mode story. Sans risquer de vous gâcher le plaisir, il s'agit de vengeance, de recherche de la vérité, de trahison et de jalousies inassouvies.
15 personnages sont présents, tous issus de DOA 2, sauf Hitomi qui vient de DOA 3. Le genre n'a pas évolué, ni dans les styles de combat, catch et arts martiaux, ni dans les caractéristiques. On retrouve la palette habituelle du gros puissant et lent, à la boule de nerf rapide, mais faible.
Un lifting façon grands travaux

Graphiquement c'est impressionnant, les décors ont été enrichis et le système d'arènes interactives approfondi. On retrouvera les lieux clos, dans lesquels on peut projeter son adversaire sur des objets entraînant des dégâts supplémentaires, tels que des projecteurs ou éléments électrifiés. Et bien sûr, les terrains à différents niveaux, dans lesquels on poursuit le combat, après des chutes impressionnantes et dévastatrices. Ce sont en tout 22 lieux inspirés de la série, mais complètement réactualisés avec finesse, détails et animations. De même, la garde-robe à débloquer est hallucinante, tout semble indiquer une réelle volonté de présenter un véritable produit fini, et non une manipulation commerciale. Les personnages, quant à eux restent fidèles à l'esthétique de la série, très lisses et presque trop parfaits, avec ce côté musée Grévin et ses statues de cires. Quoiqu'il en soit, c'est vraiment un plaisir des yeux, et je ne dis pas ça à cause du côté vamp et plantureux des combattantes !

Envers et contre tout

Le système de combat n'a pas réellement changé, il reste très simple et accessible à tous les joueurs, et un novice pourra tout à fait s'en sortir avec les rudiments et la chance du débutant.
Absolument tous les coups peuvent être contrés pour peu que l'on soit dans le bon rythme et ce sont les interactions avec le décor et les contres, qui occasionnent les dégâts les plus importants. La stratégie repose sur le décryptage du jeu de l'adversaire et c'est en ce sens qu'un joueur inexpérimenté peut être particulièrement retord, parce qu'imprévisible.
Un vrai défilé de mode

Les façons de s'affronter sont nombreuses et variées, et l'on retrouve avec plaisir le mode Tag Battle qui permet de jouer avec deux personnages qui interviennent tour à tour, et occasionnellement en duo lors des changements, suivant le principe du catch à 4. Mais la véritable révolution de ce titre est la possibilité de s'affronter on-line via le Xbox Live dans des modes originaux. Ainsi, il est possible d'organiser des tournois de 8 joueurs, dans lesquelles 2 s'affrontent sous le regard, et éventuellement le commentaire via le "headset", des autres, avec la possibilité de déplacer la caméra. Le meilleur garde les commandes alors que les autres, tour à tour, prennent le relais. Tout est paramétrable, l'instigateur de la partie peut déterminer par exemple que c'est le perdant qui reste. Au final, si vous êtes équipés du Xbox Live, et sensible au côté lisse de la série, ce jeu est vraiment une aubaine, les autres y verront simplement un bon jeu.

Test réalisé par Mathias Lavorel

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- A ceux qui aiment la baston façon Dead or Alive
- A ceux qui veulent affronter la terre entière !
- A ceux qui aime DoA car il y a peu de personnages, mais beaucoup de costumes
- A ceux qui veulent étudier la propagation d'un phénomène vibratoire mammaire


Vous aimerez ce jeu si vous avez aimé :
- Dead or Alive 2
- Dead or Alive 3