Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Dead or Alive Paradise

Dead or Alive Paradise

Dead or Alive Paradise a une qualité essentielle : il ne prétend pas à autre chose que ce qu’il est... Reste à savoir maintenant jusqu’à quel point vous aimez les bimbos virtuelles ?
Les amazones de la série Dead or Alive ne font pas que distribuer des torgnoles, des taloches et des coups de pieds bien placés... Elles partent aussi en vacances dans des bikinis rikiki sur l’île de Zack, un lointain paradis, tout droit sorti des eaux, au sens propre du terme. Mais voilà, ces dix femmes aux mensurations défiant toutes les lois de la bienséance, du bon goût, et bien sûr, de la gravité, débutent le jeu en faisant mine de ne pas se connaître. Pour lier quelques liens d’amitié et briser la glace, il va donc falloir rivaliser de petites attentions sous forme de cadeaux bien emballés. Pour vous aider dans cette difficile tâche, quelques boutiques regorgent d’accessoires de mode, de maillots de bain, et de toutes sortes d’objets dont le paradis ne saurait se passer, comme les pellicules photo. Et ça tombe bien, car la photographie est une des maigres activités que le bout de terre perdu en mer vous offre. A part ça, vous avez des minijeux de plage, comme le beach volley et la course au drapeau, aquatiques, ainsi que quelques standards du casino pour occuper vos soirées. Dans Dead or Alive Paradise, les vacances sont faites pour ne rien faire, et force est de constater que c’est exactement le sentiment que laisse le jeu.Vous aurez été prévenus

Les intentions de Dead or Alive Paradise sont claires : proposer de plantureuses naïades propres à exciter les fantasmes des uns et des autres, les regarder batifoler sous toutes les coutures, dans des positions suggestives et des tenues légères. Le reste n’est que du bonus, du remplissage entre deux séances de rinçage d’yeux. La modélisation des jeunes femmes est excessivement généreuse et bien faite, tandis que les minijeux et l’environnement semblent avoir été oubliés... mais qui s’en plaindra ? On pourra regretter le manque d’ambition du jeu, son côté insipide mais à partir du moment où il est assumé voire revendiqué, il n’y a là rien de révoltant. Personne ne vous oblige à investir dans cet UMD. Vous l’aurez compris, si vous recherchez un bon jeu de beach volley ou de black-jack, vous n’êtes pas à la bonne adresse, en revanche pour les bimbos virtuelles qui s’en donnent à cœur joie, vous êtes au bon endroit.

Test réalisé par Mathias Lavorel.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- A celles et ceux de plus de 12 ans qui aiment les femmes outrageusement modélisées qui portent le maillot de bain comme personne.
- A celles et ceux qui pensent que le paradis c’est l’ennui entouré de femmes en maillot de bain.
- Aux fans de la suggestion érotique de mauvais goût

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Dead or Alive Xtreme 2 sur Xbox 360.