Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Dead Island : Riptide

Dead Island : Riptide

Un petit coin de paradis, le soleil, la plage, le sable chaud… et les zombies ! Dead Island : Riptide garde la recette de son prédécesseur. Doit-on parler de véritable suite ou de grosse extension ?
Le mélange entre zombies, jeu d’action et jeu de rôle a propulsé Dead Island sur le devant de la scène. C’est donc très logiquement que le studio Techland rempile, non pas avec Dead Island 2, mais avec un nouvel opus baptisé Riptide. Un choix de titre qui a son importance puisque le joueur se trouve face à une aventure inédite qui reprend point par point les mécaniques du jeu original.

Dead Island 1.5

Direction une nouvelle île, un terrain de jeu tout aussi exotique que dans le premier jeu, et largement aussi contaminé. Après le choix de votre héros parmi cinq possibles (l’importation de votre avatar de Dead Island est possible), vous voici reparti dans une joyeuse lutte pour la survie. Avec son scénario digne d’un bon gros nanar, le jeu développé par Techland ne tente jamais de jouer la carte du sérieux.On aime ou on déteste, c’est affaire de goût, mais cela n’excuse pas la quasi-absence d’efforts dans l’écriture des quêtes. Rapidement, Dead Island : Riptide ressemble à une bonne grosse copie du jeu original à laquelle on a ajouté des missions de défense de zone. Des joyeuses phases de massacre au cours desquelles les joueurs se retranchent et doivent repousser des vagues de zombies. Sans scrupule, le jeu en aligne un bon paquet avec peu de variations. Ce joyeux recyclage rend encore moins excusable une gestion des collisions hasardeuse, ce qui est problématique quand les trois-quarts de l’aventure offrent des combats au corps à corps. Vas-y que je tape sans toucher l’ennemi juste parce que je suis une marche plus haut que lui. Sans parler de l’attaque contextuelle que le joueur peut lancer quand il surplombe un adversaire mais qui tolère mal les variations du relief.

Ecrasé, électrocuté ou découpé ?

Heureusement, il est toujours aussi jouissif de démembrer les morts-vivants et de construire les armes les plus tordus à partir des composants ramassés. Rien de tel qu’une bonne épée électrifiée, une bonne masse cloutée ou une batte enflammée pour donner un zeste de folie au massacre. Du sang, il y en aura vu la vitesse à laquelle les ennemis réapparaissent (un peu abusé, d’ailleurs). Et comme les développeurs adorent les quêtes qui vous font traverser trois fois la carte de long en large, les occasions d’en découdre ne manquent pas. Ceux qui ont trouvé Dead Island fendard ont donc toutes les chances de s’amuser sur ce nouvel épisode. C’est évidemment à plusieurs (jusqu’à quatre) que Dead Island : Riptide prend tout son sens. A condition de trouver des partenaires qui ne partent pas en tous sens… Car certains héros s’avèrent plus fragiles que d’autres et rendent les parties en solo ardues. Enchainer les zombies à plusieurs, faire grimper sa jauge de fureur jusqu’à entrer dans un état second qui vous pousse à foncer dans le tas pour tout trancher revêt un certain potentiel de fun. On peut évidemment reprocher au jeu de Techland son absence d’innovation et une certaine répétitivité. Le moteur graphique, notamment sur consoles, se révèle poussif et rapidement pénible pour les yeux en dépit d’environnements colorés. Dead Island : Riptide est donc plus une sorte d’extension "stand alone" qu’une suite à proprement parler. Un nouveau bac à sable qui ressert le gameplay et les fonctionnalités du jeu original. Vous savez maintenant à quoi vous attendre. Et après tout, vu la durée de vie du jeu (plus de 20h) et son prix en-deçà des autres nouveautés, on ne peut pas non plus crier au scandale.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 18 ans.
- A ceux qui aiment démembrer du zombie.
- Aux joueurs qui adorent faire des allers retours d’un bout à l’autre d’une aire de jeu.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Dead Island