Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Captain America : Super Soldier

Captain America : Super Soldier

Batman, Wolverine et Spider-Man attestent que l’on peut avoir d’excellents jeux de super-héros. Captain America saura-t-il prendre cette voie ?
La première impression est en tout cas mauvaise. C’est avec une démarche terriblement rigide qu’un Captain America correctement modélisé progresse dans des environnements d’une singulière pauvreté. Les architectures anguleuses abritent des textures simplistes qu’aucun effet visuel ne vient enrichir ou même lisser. Ce ne sont pas non plus le doublage français digne d’une série B ou le scénario nous lâchant en plein milieu d’un complexe de l’Hydra (fournisseur officiel d’armes pour le 3e Reich) qui poussent à progresser dans l’aventure. Manque de moyens ? De temps ? Probable, mais Next Level Games (Punch-Out !!) n’est pas dépourvu de talent et a su focaliser ses ressources sur l’essentiel, à s’avoir le combat.De Bat à Cap

S’inspirant très largement de Batman : Arkham Asylum, le système permet d’enchaîner simplement des attaques, des contres, des projections et des sauts en passant d’un ennemi à l’autre, via des animations, pour le coup, réussies. Loin d’égaler le bijou des développeurs de Rocksteady, le résultat n’en reste pas moins agréable, s’offrant quelques variantes sympathiques. D’une part le bouclier, que l’on peut utiliser pour se défendre, toucher à distance plusieurs adversaires, renvoyer des projectiles ou réaliser des attaques spéciales (à débloquer). D’autre part, le Focus, une jauge servant à sortir une frappe surpuissante illustrée par un ralenti jouissif, à manipuler un adversaire pour utiliser son arme à feu ou à déclencher le dévastateur mode "Super Soldat". L’influence d’Arkham Asylum se retrouve dans la structure du jeu, un réseau d’égouts permettant de revisiter les différentes zones du vaste complexe à la recherche des très (trop ?) nombreux items à collecter. Une exploration qui implique d’ailleurs quelques phases acrobatiques. Elles prennent la forme de QTE impossibles à rater mais qui, réalisés avec le bon timing, remplissent la précieuse jauge de Focus. Dommage que la caméra ne suive pas toujours. Du coup, si ce Captain America n’est pas un jeu devant lequel on s’extasie ou pour lequel on prêche en public, il n’en demeure pas moins un défouloir efficace auquel les fans de Cap peuvent s’adonner sans honte.

Test réalisé par Frédéric Dufresne.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 16 ans
- Aux fans de Cap

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Batman : Arkham Asylum