Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Bomberman Hardball

Bomberman Hardball

L'être humain n'est pas infaillible, c'est d'ailleurs à ça qu'on le reconnaît. L'incroyable équipe de Bomberbam DS commet le licencieux Bomberman Hardball. Il va falloir en parler, maintenant.
Si très tôt j'ai eu la certitude que le feu brûle et que l'eau mouille, je sais maintenant que Bomberman n'a pas besoin de la 3D pour nous livrer tout son potentiel ludique et divertissant. Je ne vais pas vous faire un numéro de claquette, ce titre utilise toutes les ficelles du racolage, des effets visuels aux effets d'annonces, pour nous vendre l'artificier le plus célèbre de la planète sous un jour jusque là inconnu. Ce "4 jeux en un" n'est pas à mettre entre toutes les mains, et malheureusement, ce sont une fois de plus nos rejetons qui sont visés. Avec des coups comme ça ils finiront par tuer le bambin qui sommeille en chacun de nous.

Il sait faire tant de chose, nous ne le savions même pas

Qui pouvait imaginer le sportif accompli qui se cache derrière Bomberman ? Eh oui, grâce à ce titre, vous découvrirez avec stupéfaction qu'en plus du posé de bombes, il tâte aussi de la balle de tennis, de golf et même de base-ball. Ce concept du "party game" ici exploité, permet aux joueurs, quelque soit son activité, d'amasser des points pour personnaliser son petit héros. Un mode simpliste de simulation de vie utilisant l'horloge interne de la console. Dans l'intimité de sa chambre vous pourrez trouver de nouveaux vêtements ou accessoires à votre nouvel ami ou même, encore plus délirant, regarder la télé avec lui.
Quatre chaînes diffusent des matchs de protagonistes dirigés par l'intelligence très artificielle du jeu, dans chacune des activités disponibles. Regarder des replays de parties imaginaires dans une télé virtuelle, voilà un véritable concept avant-gardiste.
Tout ceci n'est pas très sport

Comme dans la boxe, les coups bas devraient aussi être interdits dans les jeux vidéo. Bien sûr, il ne faut pas s'attendre à des simulations sportives étant donné le contexte, mais le parti pris n'est pas non plus celui du décalage et de la simplicité enfantine. Il en ressort des hybrides peu jouables, qui ont le goût, la couleur et l'apparence de jeux de sport mais qui n'en sont pas. Chaque discipline, mis à part le base-ball, acceptent jusqu'à 4 joueurs et propose 2 modes : exhibition ou tournoi. Au tennis les affrontements se font sur les 3 surfaces les plus répandues : terre battue, gazon et béton. A chaque touche correspond un coup : lob, coupé, lift ou coup droit. Le golf est assez complet au niveau du swing : direction du vent, choix du club, impact sur la balle pour donner de l'effet, différentes vues du terrain et du point de chute. L'efficacité des coups repose sur un bon timing lors de la frappe de balle. Le base-ball, quant à lui, demande un bon timing dans la position du batteur, de la vitesse et de la dextérité dans la position du lanceur.

Nous avons perdu une bataille, mais pas la guerre !

Après avoir brassé beaucoup d'air, il est agréable de revenir à des activités plus explosives. Le mode Battle propose principalement 3 types d'affrontements dans lesquels il faut toujours plus ou moins faire sauter son voisin.
Aucune réelle nouveauté dans ce titre qui pose la question suivante : est-il préférable de posséder une compilation peu onéreuse de jeux très moyens, ou un seul titre bien réalisé et divertissant au prix fort ? La réponse est déjà dans la question.

Test réalisé par Mathias Lavorel

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux enfants dont les parents font plus attention à l'étiquette qu'au contenu du boîtier
- A ceux qui disent en voyant Bomberbam : "oh ! Il est kro mignon !"
- Aux collectionneurs Bombermanophiles


Vous aimerez ce jeu si vous avez aimé :
- Bomberman Generation sur GameCube pour la 3D
- Disney Golf pour le golf