Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Beat The Beat : Rhythm Paradise

Beat The Beat : Rhythm Paradise

Les créateurs des Wario Ware remettent le couvert avec leur jeu de rythme délirant. Simple, mais avec des mécaniques très bien huilées, ce plaisir peut enfin être partagé à deux, dans ce volet Wii.
Faire tourner sa chaise en cadence lors d’un conseil d’administration, orchestrer des roulades de bébés phoques, gonfler les muscles d’un robot maigrichon avant qu’il tape dans un sac de frappe... L’esprit déjanté et l’humour décalé typiquement nippon se sont emparés de la Wii, dans ce nouveau volet de Rythm Paradise. Le principe est simplissime : une succession de minijeux, où l’on doit appuyer au bon moment sur A, ou sur A et B en même temps, le tout calé minutieusement sur le rythme d’une chanson. Mais les boutons à presser ne s’affichent pas à l’écran. Chaque niveau dispose donc de ses propres règles, plus ou moins complexes. Dans "l’interview du catcheur", par exemple, il faudra appuyer sur A pour répondre à une question, deux fois sur A quand la journaliste vous complimente et presser A + B quand les photographes déclenchent leurs flashs. Tout ça en rythme, bien sûr. Une fois le minijeu terminé, on débloque le suivant, à condition d’avoir obtenu la mention OK (le système de notation est parfois spécial). Mais pas question d’oublier ce qu’on a fait, une fois le morceau bouclé. Car tous les cinq niveaux, on doit venir à bout d’un remix des quatre précédentes épreuves mélangées, sur une musique différente. Un principe machiavélique.Humour à gogo

L’apparente simplicité du concept cache un gameplay bien rôdé. Il ne décourage pas les novices (une aide est disponible au bout de plusieurs ratés), tout en proposant un challenge corsé à ceux qui voudraient tout boucler en "perfect". Chaque chanson joue copieusement avec les subtilités du rythme : contre-temps, cadence modifiée, insertion de nouveaux éléments, etc. Le timing demandé s’avère précis, sans pour autant être rédhibitoire. De plus, quelques sournoiseries s’invitent pour décontenancer le joueur. Les gags débiles, qui font mouche au moins la première fois, mais aussi quelques distractions visuelles qui masquent ce qui se passe à l’écran et obligent à ne se fier qu’à son oreille. Diabolique. Le titre offre, de surcroît, un contenu fourni. Sur les dix sets (comprenant quatre minijeux plus leur remix), sept sont exclusivement composés de niveaux spécifiques. Seuls les trois derniers réutilisent les précédentes épreuves, dans une version plus difficile. En outre, plusieurs jeux bonus sont à débloquer par le biais de médailles, sésames obtenus en venant à bout d’épreuves avec un score « super ».

Two to you too

Petite nouveauté pour ceux qui connaissent le Rythm Paradise de la DS, ou le Rythm Tengoku originel, sur GBA (import nippon seulement), cette version Wii est la première à offrir du multijoueur. Malheureusement, ce mode se limite à deux personnes et ne comporte que quelques épreuves, tirées du mode solo. Les minijeux ont toutefois été intelligemment repensés pour être joués en duo, avec des subtilités spécifiques. Le but est ici de coopérer, car seul le cumul des deux scores compte à la fin pour pouvoir débloquer le niveau suivant. Malgré quelques défis à débloquer, on reste, pour ce mode multi, sur un goût de trop peu. Cela n’enlève rien aux énormes qualités de Beat the Beat. Le titre de Nintendo s’inscrit comme un incontournable et offre une expérience extrêmement fun. Petite cerise sur le gâteau pour les puristes, les musiques sont proposées dans leur traduction anglaise, ou en version originale japonaise.

Test réalisé par Emmanuel Bahu-Leyser

Avis de la rédaction

À qui s’adresse ce jeu ?
- Aux amateurs de jeu de rythme, de 7 ans et plus, novices ou confirmés.
- À ceux qui aiment les ambiances délirantes typiquement japonaises.
- À ceux qui ont passé une sale journée et qui ont envie de retrouver le sourire en musique.


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Rythm Paradise sur DS
- Wario Ware Smooth Moves
- Elite Beat Agents sur DS