Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Battlestations : Midway

Battlestations : Midway

Vous aimez les petits bateaux qui vont sur l’eau (mais qui, ici, n’ont pas de voile) ? Du 7 décembre 1941 à la bataille décisive de Midway en 1942, Battlestations : Midway vous fait revivre les combats de la Guerre du Pacifique. Affûtez vos stratégies et régnez sur les mers !
Dans le petit monde des combats navals, il existe les simulations complexes mais néanmoins formidables tel Silent Hunter 3. Il existe aussi des softs accessibles, plus arcade, qui misent tant sur la stratégie que l’action : c’est précisément le créneau de Battlestations : Midway.

Pour la St Valentin, offrez-vous une flotte !

Le jeu permet de contrôler tout ou presque : sous-marins, patrouilleurs rapides, destroyers, croiseurs, portes-avions, cuirassés… Ajoutez également l’arme aérienne avec les hydravions, chasseurs, bombardiers lourds, bombardiers en piqué, torpilleurs, etc. En tant que joueur, ce sont toutes ces forces que vous devrez combiner et utiliser à bon escient pour remporter la victoire. Grâce à une carte stratégique, vous aurez l’opportunité de donner des ordres simples à chacune de vos unités, coordonner les attaques, organiser votre défense.
Envoyez vos bombardiers sans escorte attaquer un porte-avions et ils n’atteindront jamais leur cible, décimés par la chasse adverse placée en protection de la flotte. Attaquez un lourd cuirassé avec votre petit destroyer et vous êtes certain d’essuyer une cuisante défaite. A l’inverse, un cuirassé seul, sans sa garde rapprochée de destroyers équipés de charges de profondeur, est une cible facile pour un sous-marin.Le pacha, c’est moi !

Chaque unité peut être pilotée directement par le joueur. Les contrôles, très arcade, notamment des avions, rendent le jeu aisé à prendre en main. Ce sont d’ailleurs ces mêmes avions qui sont les moins intéressants à contrôler (balles et obus illimités). Par contre, les navires se révèlent amusants à diriger. Il faudra réussir à se placer de manière à permettre au plus grand nombre de pièces de faire feu sur l’ennemi. Le tout en gérant un système de contrôle des dégâts basique mais qui prend en compte brèches dans la coque, feu à bord et diverses avaries. Regrettons cependant que cette page ne soit pas placée en surimpression à l’action mais dans une fenêtre plein écran qui vous fait perdre de vue le combat.

Privilégiant l’action, le titre réduit drastiquement la portée des canons pour favoriser des combats au corps à corps. Du côté des torpilles, c’est le fameux calcul trigonométrique dit "visée pifométrique" qui est utilisé.

Orienté multijoueur ?

En solo, le joueur se voit proposé une série de défis sur différentes unités. Mais surtout, il aura la possibilité de se lancer dans une campagne de 11 missions. Hélas, elle ne modélise que le camp américain… Petit à petit, vous aurez de plus en plus d’unités à commander, et surtout des navires de plus en plus puissants. Si cette campagne permet de prendre progressivement en main tous les aspects du jeu, elle laisse un peu sur sa faim.
Théoriquement, le jeu permet à huit participants de s’opposer sur le Xbox Live. On devine que c’est même tout l’intérêt du soft : nous faire retrouver le "fun" de la bonne vieille bataille navale, en opposant plusieurs flottes. La pratique est autre puisque la version du jeu qui nous a été fournie n’affichait pas de joueurs présents en ligne. Nous avons bien essayé de trouver des amis, mais sans succès : le vide total. Impossible donc de juger Battlestations : Midway sur ce point qui semble pourtant primordial…En dépit de cette lacune, nous pouvons dire que le soft est très plaisant et offre des combats accrocheurs. La variété des unités est vraiment un plus.

Test réalisé par Arnaud "1000 sabords" Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 12 ans
- Aux joueurs qui veulent un titre de bataille navale facile d’accès
- Aux fans de batailles massives en ligne
- Aux élèves de l’Ecole navale qui veulent se détendre


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Star Trek : Legacy