Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Asheron's Call

Asheron's Call

Depuis Ultima Online, puis Everquest, les jeux de rôle massivement en ligne semblent promis à un bel avenir. Asheron's Call entre dans la danse et compte bien rallier de nombreux adeptes. De quels atouts dispose-t-il face aux références du genre ?
Depuis qu'Asheron, magicien Empyrien légendaire, a accidentellement ouvert un portail vers un autre monde, des hordes de créatures déferlent sur le continent de Dereth. Un appel aux valeureux guerriers est lancé afin de bouter les envahisseurs et retrouver Asheron, mystérieusement disparu...

Une communauté installée

Le principe des jeux en ligne massivement multijoueur repose sur une communauté mondiale ayant tous le même but. Ainsi, quelle que soit l'heure à laquelle vous vous connectez, vous trouverez toujours des joueurs prêts à vous accompagner dans cet univers virtuel.
Et malgré une mise en place tardive en comparaison des deux concurrents, UO ou EQ, Asheron's Call possède déjà un nombre d'inscrits conséquent, en pleine expansion. Grâce aux pays francophones tels que le Canada, vous parviendrez aisément à dialoguer avec des aventuriers dans la langue de Molière.
Un système social évolué

Face à l'inévitable comparaison avec Everquest, Asheron's Call répond par un système social plus évolué. En plus des alliances lors des quêtes, vous pouvez endosser le rôle de vassal, rattaché à un patron. En échange de votre loyauté, de votre dévouement... et de points d'expérience, ce dernier s'engage à vous enseigner les rudiments, vous guider dans votre apprentissage et vous assurer sa protection. Celui-ci peut également être rattaché à un monarque selon le même principe. On apprécie cette possibilité, enclin à tisser des liens serrés entre les joueurs. Bien entendu ce pacte reste souple : à tout moment, libre à vous de rompre cette allégeance et continuer votre périple librement.

Une interface aisée

Tout comme EQ, AC se veut accessible au grand public. De ce fait, aucune connaissance particulière des jeux de rôles n'est requise : le manuel explique toutes les classes et les nombreuses aptitudes existantes. Les déplacements ainsi que les sortilèges s'effectuent à l'aide du clavier, tandis que vous gérez les actions avec le curseur.
Les icônes se révèlent suffisamment explicites pour ne pas rebuter les néophytes. De plus, en cas de difficulté, des "avocats", joueurs expérimentés bénévoles, se feront un plaisir de vous assister, sans toutefois s'immiscer dans l'aventure.
Une difficulté progressive

D'une superficie proche de celle de la Guadeloupe (environ 1500 km²), le royaume de Dereth compte de nombreuses zones de combat au niveau de difficulté variable. Quant au bestiaire composé d'une trentaine d'espèces connues à ce jour, il ne cesse de s'étoffer. Le débutant fera goûter sa lame aux lapins pendant que les plus aguerris côtoieront golems et autres géants à trois yeux... Les PK, tueurs de joueurs, se voient quant à eux attribuer un serveur dédié : impossible donc, en théorie, de se faire dévaliser par des personnes mal intentionnées.

Des graphismes somptueux

Visuellement, AC n'a pas à rougir devant ses concurrents directs. Entièrement réalisé en 3D, le moteur restitue des environnements variés et riches en détails. Des textures soignées, des effets de lumière prononcés, bref, un rendu très séduisant. Hélas, contexte oblige, vous n'incarnez que des humains contrairement à EQ, où l'espèce détermine même une partie de l'évolution. En revanche, AC ne se composant pas de secteurs comme EQ, il ne souffre donc pas de temps de chargement ponctuels et exaspérants ! En résumé, AC constitue un concurrent sérieux avec lequel il faudra désormais compter !

Pour en savoir plus sur Asheron's Call...

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux joueurs online.
- A ceux qui aiment l'idée de vivre dans un monde parallèle à part entière, avec des piques-niques entre amis, des discutions à la veillée, des mariages et autres cérémonies, etc.


Vous aimerez si vous avez aimé:
Ultima Online
Everquest