Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Arkanoid

Arkanoid

Il y a les jeux qui vieillissent bien, ceux qui vieillissent mal et ceux qui ne vieillissent pas du tout. Arkanoid résiste-il aussi bien qu’un Tetris aux affres du temps ? Square Enix propose de trouver la réponse.
A une époque, détruire des murs de briques en renvoyant inlassablement une petite bille d’acier avec sa raquette avait quelque chose d’hypnotisant. Comme pour Tetris, il s’agit d’un concept simple et excessivement intuitif, qui nécessite cependant de bons réflexes, voir un brin de stratégie. Typiquement le genre de jeu qui traverse les ans sans prendre une ride… en théorie.

Rétro de trop

En pratique, la chose est moins évidente. On sent que Taito se montre prévenant envers ses licences du 3ème age, respectueux même.
Ainsi, on retrouve exactement à l’identique les éléments du jeu original : les briques (simples de couleur, résistantes en argent, indestructibles en or) comme les bonus variés (raquette qui s’allonge, qui scotche la bille, qui tire, multi-billes…). Et même si ce sont 140 tableaux inédits, recélant quelques clins d’oeils à d’autres titres, que l’on peut découvrir, la formule demeure beaucoup trop familière. Les routards du jeu vidéo, ceux qui se sont pris des rides, se lasseront rapidement de ce concept éculé, surtout s’ils ont tâté de l’excellent Nervous Brickdown. Pour les néophytes, il y a indéniablement le plaisir de la découverte, mais partiellement gâché par des choix maladroits.
Touche pas à mon Arkanoid !

Par exemple l’ambiance musicale ratée, qui repose sur des morceaux de jazz dont même un ascenseur ne voudrait pas. Par exemple la difficulté, ni très relevée, ni très progressive, qui fait que l’on termine bien trop rapidement le jeu. Mais surtout, cette version DS est… différente (comme Forrest Gump). Arkanoid est un titre taillé sur mesure pour le format horizontal (4:3 ou 16:9) des TV or Taito choisit maladroitement d’utiliser la DS sur toute sa verticalité. Du coup, les bonnes vieilles briques rectangulaires partent à la retraite, remplacées par de jeunes cubes ambitieux. Résultat, des cibles deux fois plus petites donc deux fois plus difficiles à toucher et lorsqu’il s’agit de faufiler la bille dans un minuscule interstice, cela peut virer à la crise de nerf. Le jeu demeure amusant un moment, mais bien moins que ce qu’il a pu être ou pourrait être.

Test réalisé par Frédéric Dufresne.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus 3 ans
- A ceux qui n’ont jamais tâté d’Arkanoid


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Nervous Brickdown