Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Aion

Aion

Aion est le nouveau monde imaginaire créé par le spécialiste des MMO : NCsoft. Univers heroic fantasy, aventuriers au destin unique, combats épiques, que différencie Aion des autres jeux du genre ?
Initialement prévu pour 2007, Aion a été présenté la première fois à l’E3 de Los Angeles en 2006. Nous pouvions alors constater que l’équipe de développement de NCsoft n’avait pas lésiné sur les moyens pour produire un environnement séduisant et haut en couleurs. Pas étonnant lorsqu’on sait que le studio s’appuie sur le Cry Engine, le moteur utilisé sur Far Cry. A l’écran, les couleurs sont vives, la profondeur et l’originalité des panoramas donnent une dimension fantastique aux décors. Tant il a été peaufiné, on comprend mieux pourquoi le jeu sort avec autant de retard. Reste à savoir s’il connaîtra le sort des derniers MMO en date, toujours vivants mais petit à petit désertés par les joueurs.

La nouveauté a du bon
L’histoire d’Aion se déroule dans un univers fictif hors du temps. Le monde d’Atréia a été dévasté suite aux conflits opposant les Seigneurs empyréens aux Balaurs, une race maléfique qui convoite les pouvoirs de la Tour de l’Eternité, le lieu de villégiature du Dieu Aion. Les factions autrefois liées voient leur monde coupé en deux : au nord dans l’obscurité le peuple d’Asmodae, au sud dans la lumière celui d’Elyséa. Ces deux ethnies se livrent désormais une lutte de pouvoir pour contrôler ce qui reste de la tour, arbitrées par les Balaurs qui jaillissent revanchards du fin fond des Abysses.

Learning to fly

Aion propose des mécaniques de jeu classiques. L’interface de création de héros bénéficie de nombreuses options de configuration qui rendent l’apparence de votre aventurier unique. Quatre classes passent en revue les fondamentaux des jeux de rôle : guerrier, scout, mage, prêtre. Deux évolutions sont possibles par classe pour un total de huit spécialisations. Métiers et disciplines de collecte renforcent la personnalisation des avatars et des centaines de quêtes permettent d’évoluer dans le monde d’Aion sans éprouver de lassitude. Parmi les particularités bien identifiables : la possibilité de voler de ses propres ailes. Cet élément occupe une position clé dans la progression de votre personnage, que ce soit lors des phases de combat aérien, l’accomplissement de missions ou tout simplement quand vous voyagez à travers les terres d’Atréia. De plus, en tant que Daeva, être élu, vous contrôlez le pouvoir des pierres Stigma, sortes de réceptacles accueillant l’énergie pure des défunts. Libre à vous de combiner leurs effets en fonction des situations rencontrées et à mesure que vous gagnez en puissance.

Entrez dans la légion

Au-delà du niveau 20 (sur 50 au total), il est fortement conseillé de joindre un groupe afin d’effectuer plus facilement les quêtes difficiles. Et si le cœur vous en dit, engagez-vous dans l’unes des nombreuses légions présentent sur chaque serveur, ces regroupements pouvant rallier des dizaines de joueurs sous la même bannière. A vous alors les joies des affrontements RvR, des prises de forteresse, des missions d’envergure. Chaque légion peut s’illustrer de bien des façons. L’activité de la légion est représentée par les points d’Abysses que chaque membre accumule.

Aion ne révolutionne pas le genre mais offre une alternative innovante à l’increvable World of Warcraft. Espérons qu’il rencontre le même succès que la série des Lineage en Asie, ou de Guild Wars dans nos contrées.

Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs âgés de 12 ans et plus
- A ceux qui se sentent pousser des ailes
- Aux habitués des MMO qui souhaitent partir à l’aventure dans un monde nouveau

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Age of Conan : Hyborian Adventures
- Warhammer Online : Age of Reckoning
- La série Guild Wars et ses extensions.