Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

42 jeux indémodables

42 jeux indémodables

De la Dame de pique au Black Jack, du Brigde au Texas Hold’em, du Backgammon au Mah-jong, du Bowling aux Fléchettes, de 12 à 120 ans… vous trouverez bien une raison de vous intéresser à cette cartouche.
Coté audience, Nintendo avait prévenu que la DS ratisserait large mais pour le coup, Agenda a carrément levé une armée de jardiniers. 42 jeux ! Et il ne s’agit pas des vieux hits de nos jeunes années. Non, cette fois, ce sont des jeux "non vidéo" qui se pratiquent depuis plusieurs décennies, voir siècles, sans jamais prendre une ride (et sans produits de beauté cancérigènes !). Afin de varier les plaisirs, Agenda tape dans des genres assez différents, regroupés en grandes catégories que ma flemmardise innée m’incite à retranscrire tel quel.

En apnée

Des jeux de cartes : Pouilleux, Mémoire, Menteur, Cochon, Fan tan, Crapette Rapide, Black Jack, Dame de pique, Dernière carte (version simple ou +), Président, Rami, Bridge et 7 Bridge, Napoléon, Atout pique, Cinq cartes et Texas Hold’em.
Des jeux de plateau : Dames, Dames chinoises, Petits carrés, Hasami Shogi, Reversi, Puissance Cinq, Bataille Navale, Backgammon, Echecs, Shogi, Bellicus et Ludo. Des jeux divers : Soda, Dominos, Koi-koi et Perce mots. Des jeux d’action : Bowling, Fléchettes, Billard, Equilibre et Conquête. Enfin, des jeux à un joueur : Solitaire, Mah-jong et Fuite. Ouf ! On peut reprendre son souffle.
Comme vous le constatez, il y en a pour tous les goûts et sous des titres parfois obscurs se dissimulent des principes familiers (Perce mots est un Pendu) qui fleurent bon les bancs d’école ou les bistrots. Chaque jeu s’accompagne d’une explication exposant clairement le concept, les règles et le déroulement d’une partie. Globalement, les jeux bénéficient d’une retranscription… efficace : réalisation sobre (manquerait plus qu’elle boive tiens !), utilisation précise du stylet, nombreuses options (aides, 3 niveaux de difficulté, etc.) et plateaux multiples dans certains cas (Mah-jong, Reversi…).

Jamais assez

Si l’aspect Multijoueurs (jusqu’à 8 avec une seule cartouche !) s’avère de loin le plus sympa, d’autant que l’on peut narguer ses adversaires à coup de Pictochat, la partie Solo demeure intéressante. On peut au choix s’entraîner librement, entamer un marathon de tous les jeux (permettant d’en débloquer quelques-uns en plus) ou des séries de missions à objectifs spécifiques, pas toujours évidents. Pour autant, tout n’est pas parfait car ces jeux "non vidéo" se sentent parfois à l’étroit sur les petits écrans de la DS.
Quelques jeux de cartes s’axent sur la mémorisation (qui fait quoi, qui ramasse quoi, c’est quoi cette carte dans ta manche ?) or les actions accélérées des adversaires regroupés sur l’écran du haut manquent de lisibilité. Le déchiffrage des minuscules dominos de Mah-jong fatigue un peu les yeux et la table de billard, trop petite, relègue ce jeu au rang de gadget. On regrette aussi l’absence de classique comme le Go, le 421 ou la Belote et les musiques thématiques qui finissent par rendre fou (oui, je sais qu’il y a un volume).
Jamais sans mes 42 jeux

Pourtant, même si ce n’est pas le titre qui sera cité comme référence artistique de la DS ou exemple d’utilisation original du stylet, 42 Jeux Indémodables fait partie de ces cartouches que l’on embarque systématiquement. La quantité et la diversité de ces jeux à l’efficacité prouvée garantissent de longues heures de fun, seul comme à plusieurs. C’est bien là l’essentiel.

Test réalisé par Frédéric Dufresne.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- A toute personne ayant plus de 12 ans
- Aux amoureux des jeux de cartes
- A ceux qui aiment les jeux de plateaux
- A ceux qui font de longs voyages

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Sega Casino
- Cérébral Académie, Quel âge a votre cerveau
- Les centaines d’adaptation de jeux de cartes et de plateaux sortis sur toutes les machines.
- Les jeux de cartes et de plateaux orignaux.