Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Mario et Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016

Retour fiche produit

Depuis qu’ils sont amis, ils n’en ratent pas une : toutes les olympiades ont droit à leur Mario et Sonic ! C’est comme le Beaujolais nouveau : c’est sympa et… c’est juste sympa.
Les ex-frères ennemis de Nintendo et Sega, Mario et Sonic, se rendent à Rio pour s’affronter lors de quatorze minijeux. On y retrouve le football, le 100 mètres, le 110 mètres haies, le tennis de table ou encore le beach volley. Chaque sport peut être sélectionné individuellement dans le mode Jouer à Rio 2016. De plus, chacun dispose d’une alternative dite Extra, formule décalée qui introduit des règles alternatives : supertirs au foot, cibles remplacées par des ballons mobiles au tir à l’arc, etc. Le mode En Route pour Rio et sa petite histoire solo vous fait concourir aux couleurs de Sonic ou de Mario. Ici, vous devrez vous entraîner dans différentes épreuves, dont certaines s’ajoutent aux quatorze précédentes, comme la voile ou la natation synchronisée.

VéloTir à l’arc

De plus en plus balaise
L’entraînement permet de monter en niveau et de gagner des étoiles afin de porter des tenues offrant des bonus de statistiques supérieurs. Ces étoiles s’acquièrent grâce à des fruits, également gagnés à l’entraînement. Ça y est, vous vous sentez fort ? Alors, c’est parti pour une épreuve éliminatoire avant la grande finale contre un personnage de l’écurie adverse. Ensuite, on recommence dans une autre ville !

Des J.O. pour les kids
Basiques, les minijeux sportifs utilisent la détection de mouvements (avec plus ou moins de succès), un ou deux boutons et/ou les directions. Les commandes sont à chaque fois limitées, ce qui rend le tout très accessible, mais tend à manquer cruellement d’intérêt. Renvoyer un volant de badminton uniquement en utilisant le stylet n’est guère palpitant. Clairement, on cible ici les plus jeunes ou les joueurs occasionnels, certainement pas le Gamer un minimum confirmé. Surtout, la difficulté des diverses activités n’est pas équilibrée.

Divertissantes si on n’en attend rien de plus, ces nouvelles aventures de Mario et Sonic aux J.O. conviennent parfaitement au format portable.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.