Si vous connaissez Alex Kidd par cœur en 2021, vous êtes un boomer
Dossier

Si vous connaissez Alex Kidd
par cœur en 2021,
vous êtes un boomer

Crédit : SEGA
Maxime L-G.
Maxime L-G.
Auteur Micromania-Zing

Alex Kidd… Voilà un nom qui est synonyme d’une époque aujourd’hui bien révolue. Avouez-le : si vous le connaissez par cœur, vous êtes un boomer.

Puisque les jeux vidéo évoluent au même rythme que la technologie, la cadence est incroyablement rapide. Encore plus rapide si vous jouez sur PC, où le matériel évolue à son rythme normal et où les développeurs sont généralement quelques peu bridés par l’idée de devoir garder en tête les consoles. Mais il est une dualité de notre média préférée que l’on ne peut ignorer : alors que la technologie évolue ultra rapidement, sa culture elle peut être très ancienne. Après tout, nous sommes toujours en train de jouer à Mario, Zelda et Donkey Kong en 2021. Et ce dernier fête ses 40 balais aujourd’hui ! De quoi aussi dire qu’il y a parmi nous désormais des vieux briscards qui méritent un peu de respect… ce que l’on ne vous proposera pas de faire aujourd’hui.

Les mascottes des anciens

Non parce que disons-le : le duel des mascottes est révolu depuis bien longtemps maintenant. Ceux qui en parlent encore aujourd’hui commencent déjà à avoir des poils blancs dans leurs chevelures, quand ils ont toujours de la chevelure à pointer du doigt. Les SEGA does what Nintendon’t et les Nintendo Power kids sont remplis de références qui ne touchent tout simplement plus la nouvelle génération. Qui né après les années 2000 met toujours en compétition Mario et Sonic ? Manette en main, peut-être, pour les trois du fond qui ont acheté Mario & Sonic aux J.O, mais jamais au-delà. Je vais vous forcer à faire une réalisation qui fait mal : Sonic est désormais un shitty friend de Mario. Je sais, c’est dur, mais il faut réussir à l’admettre pour aller de l’avant.

Crédit : SEGA

Vous savez qui il y avait avant même cela ? Le duel Mario VS Alex Kidd. Beaucoup l’ignorent, mais alors que le premier Mario sortait en 1985, SEGA avait déjà proposé un premier rival pour la mascotte de Nintendo dès 1986. Et celui-ci était Alex Kidd, dans sa première aventure sur Master System : Alex Kidd in Miracle World. Là où le premier épisode était assez basique, les suivants ont commencé à développer ce qui deviendra la formule de la série : Alex Kidd voyage à travers différents univers complètement différents d’épisodes en épisodes.

Rivalité d’un autre temps

Alex Kidd a été pendant longtemps la mascotte “non-officielle” de SEGA. Comprenez que l’entreprise n’admettait qu’à demi-mot qu’elle était bien leur mascotte, alors que le petit personnage se retrouvait un peu partout dans la communication de la Master System de l’époque. Il aura fallu attendre 1991 pour que SEGA dévoile vraiment sa mascotte : Sonic le Hérisson. Fun fact : vous pouvez la décrire avec les mêmes mots qu’une offre d’emploi pour un cadre junior : jeune et dynamique. C’est à ce moment-là que la communication de SEGA a été jouer le corps à corps avec Nintendo, et que l’éditeur est devenu le plus marquant pour les occidentaux que nous sommes.

Crédit : SEGA

Mais sérieusement… Même en grandissant dans les années 90, il fallait vraiment être un mordu pour connaître Alex Kidd. Alors de nos jours ? Je suis obligé de vous le dire : si vous connaissez cette histoire par cœur, vous êtes un boomer. Après coup, on peut enfin l’avouer : Alex Kidd n’a pas eu un impact si profond que ça sur l’industrie en elle-même. Elle était une réponse honorable d’une entreprise japonaise sur une console qui n’a jamais réussi à atteindre la popularité de la NES. Et en termes d’impact historique, personne ne peut ignorer cette dernière. La Master System par contre…

De nos jours, les joueurs n’ont pas connaissance d’Alex Kidd. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne devrait pas s’y intéresser, loin de là. Avec la sortie d’Alex Kidd in Miracle World DX, ce sera justement l’occasion pour les zoomers de découvrir les références de ces boomers qui, au fond, ne demandent qu’une chose : qu’on s’intéresse à ce qu’ils ont connu en grandissant. Et si Alex Kidd se transforme aujourd’hui plutôt en production indépendante que le méga hit qu’il se voulait être à l’époque, ce n’est peut-être pas un mal : les leçons d’humilité font les meilleures personnes, alors pourquoi pas les meilleurs jeux ?

Alex Kidd in Miracle World DX sur Micromania