Unpopular Opinion : Ghostbusters 2016 est un bon Ghostbusters
Dossier

Unpopular Opinion :
Ghostbusters 2016 est
un bon Ghostbusters

Crédit : Sony
Maxime L-G.
Maxime L-G.
Auteur Micromania-Zing

Ghostbusters 2016 a été boudé par le public et flingué par les réseaux sociaux à sa sortie. Mais en réalité, c'est juste un bon film Ghostbusters.

Souvenez-vous : c’était en 2016. Après un très mauvais trailer et un second peu rassurant sortait au cinéma un tout nouveau Ghostbusters, ou SOS Fantômes en version française. Mais plutôt que de faire appel à l’ancienne équipe, ce nouvel épisode mettait en scène une équipe composée de grandes actrices du moment. Et là, c’est le drame : internet s’est divisé entre les grands défenseurs et les grands détesteurs, et le box office a donné raison aux derniers. Ghostbusters 2016 est sorti sans que rien d’autre que la controverse ne l’entoure vraiment. Quelques années plus tard, on peut tout de même enfin l’avouer : ce n'était pas si terrible non plus. Et même plutôt un bon Ghostbusters.

Un pur produit marketing

Les premiers boucliers levés l’ont été par ceux qui ont accusé Sony de seulement vouloir faire du pognon en surfant sur la vague féministe de l’époque. Ghostbusters 2016 n’était donc qu’une vaine tentative de faire du fric selon eux. Et dans les faits, il y a eu un souci sur la production, oui. Mais pas de la part des créateurs : de la part de Sony. En tant que producteur. La version diffusée au cinéma a en effet été coupée à la tronçonneuse pour une raison simple : le producteur voulait absolument que le film ne dépasse pas 2 heures, ce qui n’était pas le cas des créateurs. Aussi, beaucoup des thèmes abordés par les créateurs ont été enlevés, et certains moment s’enchaînaient en manquant totalement de contexte. C’est en voyant la Director’s Cut, disponible en Blu-Ray et sur certaines plateformes de streaming, qu’on peut constater que Ghostbusters 2016 est un film pour enfants et ados, très humoristique, basé sur un univers de fantôme. Il n’a pas forcément plus de prétention que ça, certainement pas celle de balayer ses prédécesseurs, et fonctionne sous cette forme, mais le marketing original de Sony lui a mis une pression qu’il n’était pas capable de soutenir.

Crédit : Sony

Où est la magie ?

Quand on accuse Ghostbusters 2016 de manquer de la magie qui a fait l’original, il est très difficile de ne pas le voir comme une fausse accusation. Et pour cause : Ghostbusters premier du nom était voulu comme un film pour adulte, mais a tellement cartonné auprès des enfants qu’ils ont reconquis son message original. C’est pour ça que Ghostbusters 2 a changé quelque peu de ton et est devenu beaucoup moins cynique, suivant par ailleurs les modifications que la série animée avait mises en avant. La licence Ghostbusters était déjà devenue très légère, et cette version 2016 en a seulement repris les rênes en respectant le fait d’avoir des personnages charismatiques et un ton décalé et absurde. Même les effets spéciaux sont plus proches du film original que vous ne l’imaginez ! Les fantômes du film de 2016 sont presque tous joués par de véritables acteurs qui sont ensuite retouchés en CGI. C’est exactement ce qu’a fait le premier Ghostbusters, surtout pour sa scène marquante avec la bibliothécaire dans le premier film.

Crédit : Sony

Ghostbusters 2016 n’a servi à rien

Cet argument n’a pas vraiment de sens quand on réfléchit au film lui-même, en le sortant de sa controverse. Il s’agit tout de même d’un casting exceptionnel qui met en scène parmi les meilleures humoristes de leur génération : Kate McKinnon, Melissa McCarthy, Kristen Wiig, Leslie Jones… On a même le droit à Chris Hemsworth dans un rôle majoritairement humoristique, qui s’en donne à cœur joie tout du long et ça se voit à l’écran. Mais surtout, le film est ancré dans la culture de la génération actuelle, à laquelle il est très clairement dédié. Son antagoniste en est la plus grande preuve : Rowan incarne l’incel typique des réseaux sociaux, celui qui nous a tous agacé un jour au détour d’un thread. Ghostbusters 2016 n’est pas un grand film, non, mais reste un spectacle pour enfant et adolescent très sympathique qui a permis à de nouveaux yeux de découvrir l’univers Ghostbusters. On l’a sûrement trop vite jugé faute d’avoir du mal à accepter de laisser nos jouets préférés à nos descendants.