Tous les jeux vidéo les plus mignons sont de vrais films d'horreur
Dossier

Tous les jeux vidéo les
plus mignons sont de
vrais films d'horreur

Crédit : Tarsier
Maxime L-G.
Maxime L-G.
Auteur Micromania-Zing

Little Nightmares a surpris en étant un jeu vidéo d’horreur ayant des personnages principaux tout mignons. Mais en vrai, si t’y réfléchis bien… Tous les jeux vidéo mignons sont absolument horribles.

Il y a tellement de choses que l’on prend comme acquis au sein du jeu vidéo. Un exemple simple ? Si l’on saute sur la tête d’un ennemi, il disparaît. Mais si on y réfléchit vraiment, ce que l’on fait dans les jeux vidéo les plus mignons et apaisants est d’une barbarie sans nom. Tout devient extrêmement dégueulasse sous le prisme de la rationalité. Vous ne me croyez pas ? Alors laissez-moi vous expliquer véritablement ce qu’il se passe lorsque vous jouez.

Crédit : Nintendo

Kirby le cannibal

L’un des pires exemples de ce que je veux vous expliquer n’est autre que Kirby. La petite boule ronde créée par Sakurai a pour pouvoir d’avaler ses ennemis pour récupérer leurs pouvoirs. Mais si on y réfléchit… Kirby est tout simplement un terrible monstre cannibal. Du genre qui envahit des villages où des petites créatures qui n’ont rien demandé se retrouve engloutie sans aucune chance de survie. Et pour quoi ? Pour être recracher sous forme d’étoile. Imaginez l’usine chimique qui doit exister au sein du corps de Kirby pour arriver à dénaturer l’ADN d’un être vivant à ce point : il s’en approprie les caractéristiques tout en siphonnant sa cible pour qu’il ne reste plus que de lui… un caillou céleste. La douleur doit être telle que l’on souhaite mourir plutôt que de continuer à la vivre ne serait-ce qu’une demi seconde de plus. C’est glaçant.

Crédit : Activision

Crash l’abomination

Dans l’histoire du premier Crash Bandicoot, nous apprenons que Neo Cortex voulait faire du bandicoot le chef de ses armées. Mais qu’après une expérience qui a mal tourné, il a jeté sa création du haut d’une tour pour qu’elle s’échoue sur la plage en contrebas. Niveau 1, on est parti. Mais juste, réfléchissez-y. Le Crash que l’on connaît est en vérité une absolue abomination née de la science, qui n’a absolument aucune raison de vivre. Le pire dans tout ça ? Si vous regardez son ossature, son corps n’est tout simplement physiquement pas capable de se maintenir. Crash, c’est un pauvre bandicoot qui a subi une expérience scientifique immonde qui l’a fait muter en un être abject. Et on peut en prime rajouter par dessus que Neo Cortex pollue son île gratos du même temps, histoire d’aller pisser sur la tombe de la décence. Alors quand en plus on rajoute des malédictions vaudous avec des masques qui vous suivent partout et sont plus ou moins invulnérables… Avouez que vous passeriez pas une seconde sur l’île de Crash sans vous faire dessus.

Crédit : Nintendo

Fox McCloud l’amputé

Oui, si on réfléchit concrètement à la nature d’un animal humanoïde, on fera que ça de l’article. Alors fermons les yeux rapidement sur Fox McCloud, Falco, Slippy et les autres, même si vous changeriez rapidement de trottoir si vous les croisiez dans la rue. Non, le véritable secret de la série Star Fox a à voir du côté des jambes des protagonistes. Dans le StarFox original, on peut voir sur l’artwork de couverture que Fox possède des jambes robotiques. Mais pourquoi ? Une théorie veut que les pilotes de cet univers subissent volontairement une amputation de leurs jambes afin de pouvoir encaisser la force d’accélération des vaisseaux spatiaux de ce monde. Devenir un pilote au prix de vos jambes, vous pensez vraiment que c’est mignon ? Une origin story de Fox McCloud serait sûrement triste à en pleurer.

Ce ne sont là que trois exemples, mais commencez vous-mêmes à y réfléchir… Est-ce que ce que l’on considère comme mignon l’est vraiment ? Avouez maintenant que ce n’est plus si choquant de voir la jeune fille de 9 ans Six dans l’univers glaçant de Little Nightmares. Ce n’est que logique.

Retrouvez Little Nightmares 2 sur Micromania