Hyrule Warriors L’ère du Fléau est exactement ce qu’il fallait à Zelda
Dossier

Hyrule Warriors L’ère du Fléau
est exactement ce
qu’il fallait à Zelda

Crédit : Nintendo
Maxime L-G.
Maxime L-G.
Auteur Micromania-Zing

Hyrule Warriors L’ère du Fléau sort aujourd’hui sur Nintendo Switch. Mais plus qu’un Zelda Musou, le nouveau jeu incarne tout ce dont on avait besoin pour la série The Legend of Zelda.

Lorsque Nintendo s’est associé à Omega Force et Koei Tecmo en 2014, nous étions tous un peu surpris. Il faut dire que le constructeur a tendance à être très protecteur de ses licences et à ne faire appel que très rarement à des développeurs externes. Et encore moins à des développeurs tiers qui n’ont pas nécessairement une grande histoire d’amitié avec ce dernier. Pourtant, Hyrule Warriors est bien sorti sur Wii U, et nous a offert un beat’em all (du genre musou, très typiquement japonais) vraiment prenant qui respirait l’amour de la licence. Le spin-off a par la suite connu un portage sur Nintendo 3DS en 2016, avant qu’une Definitive Edition pleine à craquer ne sorte sur Nintendo Switch en 2018.

Le genre du musou a beau être particulier, il se prête parfaitement à ce genre d’exercice. Un gameplay arcade jouissif au possible où des tonnes d’amis comme d’ennemis peuvent apparaître librement ? Voilà tout ce qu’il faut à une licence aussi vieille que The Legend of Zelda, qui a connu bien des épisodes au fil du temps. Quelle surprise donc de voir être annoncé Hyrule Warriors L’ère du Fléau, un nouveau musou… mais qui cette fois-ci ne serait pas un simple spin-off. Et quelque peu ironiquement, il cristallise tout ce que l’on pouvait espérer pour The Legend of Zelda d’ordre général.

Comprenez bien : The Legend of Zelda n’est pas une série mythique pour rien. A chaque console Nintendo, de la NES avec le premier épisode jusqu’à Breath of the Wild sur Nintendo Switch, les aventures de Link ont toujours représenté ce qu’il se faisait de mieux dans les labos de Nintendo. Ceci étant, la série a tout de même une petite “faiblesse” : malgré des personnages récurrents, chaque épisode se déroule dans un univers à part entière. Et s’il existe bien une timeline officielle pour tenter de comprendre l’histoire d’Hyrule au sens large, elle est plus que chaotique.

Crédit : Nintendo

Enfin une timeline continue

Avec Breath of the Wild, Nintendo a choisi de changer intégralement sa formule. La liberté d’exploration, inspirée de l’épisode NES, est devenue massive. C’est bien simple : vous pouvez faire absolument tout ce que vous voulez dès les premières minutes de jeu. Même aller affronter Ganon, le boss final. Cependant, l’histoire même du titre en a peut-être pâti du même temps, faute de pouvoir parfaitement contrôler les faits et gestes du joueur. Breath of the Wild a disséminé çà et là bien des éléments qui donnaient pourtant envie d’en savoir plus sur cette guerre survenue il y a 100 ans, des dialogues avec les guerriers légendaires aux souvenirs partagés avec Zelda. C’est simple : on avait faim de bien plus.

Hyrule Warriors L’ère du Fléau va répondre à tout ça. Le musou n’est plus un simple spin-off à destination des fans, mais un épisode à part entière de la timeline Breath of the Wild. Nous revenons donc cent ans en arrière avant le titre Switch pour enfin jouer, véritablement, cette guerre. Et au-delà de ça, nous allons aussi enfin pouvoir voir à l’œuvre les fameux prodiges qui nous sont présentés au cours de l’épisode principal, et qui ne sont plus guère que des fantômes de leur gloire passée. Plus encore, on nous promet même de pouvoir contrôler les quatre créatures divines faisant office de simples donjons dans Breath of the Wild, pour des séquences de gameplay que l’on devine déjà comme absolument épiques.

Nous mettre au contrôle des événements ayant marqué la nouvelle timeline The Legend of Zelda est en soi déjà une excellente nouvelle en tant que joueur. Après tout, même si tout cela constituait un excellent background pour Breath of the Wild, il est toujours plus plaisant de vivre n’importe quoi manette en main dans un jeu vidéo. Mais en prime, l’apparition de ce jeu marque un événement important : Nintendo est en train de créer un univers étendu pour The Legend of Zelda. Outre Hyrule Warriors L’ère du Fléau, l’univers Breath of the Wild connaîtra bientôt une suite directe. Cela veut dire pas moins de trois jeux avec une timeline continue et partagée, une première dans l’univers Zelda.

Nintendo a l’art de créer des personnages extrêmement forts et des histoires poignantes. Mais dans The Legend of Zelda, ces derniers ont toujours eu tendance à être remis à zéro à chaque jeu, quelques peu modifiés çà et là pour permettre à un nouveau scénario de s’épanouir. Cette méthode est bien sûr excellente, et nous sommes loin de la critiquer, mais l’opportunité de pouvoir suivre pour la première fois les mêmes héros sur plusieurs âges est incroyablement alléchante dans le contexte de la série. Hyrule Warriors L’ère du Fléau est la première pierre d’un édifice qu’on devine déjà glorieux, et nous avons plus que hâte de pouvoir nous en saisir pour une raison simple : sans même le savoir, c’est ce que nous voulions depuis le début pour la série.

Retrouvez Hyrule Warriors L’ère du Fléau dans la boutique Micromania