Captain Tsubasa, l'institution japonaise du jeu vidéo
Dossier

Captain Tsubasa,
l'institution japonaise
du jeu vidéo

Crédit : Bandai Namco
Maxime L-G.
Maxime L-G.
Auteur Micromania-Zing

Lorsqu’on pense à Olive et Tom, on imagine naturellement le dessin animé de notre enfance. Pourtant, Captain Tsubasa de son vrai nom a été bien au-delà des mangas et animés : il est devenu une institution du jeu vidéo.

Quel est le jeu de foot le plus populaire ? À cette question, la réponse diffère selon l’époque. Certains disaient PES de Konami fût un temps. Puis FIFA d’EA dans un autre. Pour les occidentaux, la bataille semble toujours se jouer entre ces deux mastodontes sortant chaque année, et dont le duel est attendu par des centaines de milliers de joueurs. Une sorte de tradition dans le milieu du jeu vidéo.

Un RPG de foot ?!

Pourtant, au Japon, une autre institution aurait de grande chance d’être citée : Captain Tsubasa. Et vous n’étiez même pas au courant, mais vous y avez peut-être joué. La première adaptation vidéoludique du football fantastique date de la NES pour Nintendo Entertainment System. Sauf que là où il s’appelait Captain Tsubasa au Japon, il a été renommé en Europe sous le nom de Tecmo Cup Soccer Game. Le jeu lui-même a été modifié pour que les personnages ultra connus de la série soient remplacés par des visages plus… occidentaux, dira-t-on. Comprenez : un grand blond générique. Erf.

Le moins que l’on puisse dire est que cette adaptation n’est pas exactement telle qu’on pourrait l’imaginer. Loin d’être un jeu de foot traditionnel, il s’agit plus d’une sorte de RPG de stratégie en temps réel, où le joueur choisit une action selon les événements affichés à l’écran. Chaque action que tu fais utilise une jauge d’énergie, qui peut être utilisée pour réaliser un énorme coup lorsque celle-ci est remplie. Vraiment… un RPG. Avec de belles cinématiques contrôlables. Etonnant, n’est-ce pas ?

Un deuxième épisode baptisé “Super Striker” est ensuite arrivé sur la même plateforme, avant que l’ère de la Super Nintendo soit sur nous. Un troisième épisode, qui était plutôt un remake des épisodes NES, est ensuite sorti sur cette dernière avant que le 4 n’arrive. Un cinquième et dernier épisode est sorti sur la même plateforme, et a choisi de tester un gameplay plus traditionnel, bouclant tout un pan de l’histoire du jeu vidéo au Japon. En effet, les jeux Captain Tsubasa n’était pas de simples adaptations de manga dans l’archipel : il s’agissait de “Tsubasa game”, comme un genre à part entière. Lorsque Tecmo a fini sa pentalogie, Bandai a choisi de faire un grand virage en rendant la série plus action, d’abord sur SNES où le bourrinage de boutons est commun, puis sur PlayStation où le jeu est plus traditionnel.

Crédit : Tecmo

Un poids lourd

Mais ce n’est pas pour rien si la Famicom Mini, l’édition japonaise de la NES Mini, intégrait Captain Tsubasa dans sa liste de jeux. Pour bien des japonais, il s’agissait d’un jeu marquant de leur enfance, qui est devenu un véritable phénomène culturel par la suite. La licence n’a hélas pas connu de grands rebonds post Tecmo, les efforts successifs de Bandai et Konami ne réussissant pas à recapturer les grandes époques de la NES et Super Nintendo. Pourtant, les développeurs ont tous tenté de respecter le gameplay imaginé par Tecmo, chacun à leurs façons, mais personne n’a véritablement réussi à le moderniser.

En Europe, on a presque tout ignoré de cela : seuls le premier épisode NES et l’épisode Nintendo DS sont sortis chez nous. L’apparition de Captain Tsubasa Dream Team sur mobile dans les magasins d’application européens a été une énorme surprise du coup, puisqu’elle représente de nos jours l’expérience moderne la plus proche de l’histoire vidéoludique de la licence. Du moins, la plus proche du gameplay historique de Tecmo, que beaucoup de fans considèrent encore comme supérieur à tout le reste.

Ne vous y trompez donc pas : sous ses airs de simple adaptation à venir, Captain Tsubasa : Rise of New Champions a derrière lui toute une histoire de laquelle il se doit d’être digne. Alors que la nouvelle adaptation animée bat son plein et qu’une nouvelle génération découvre les aventures de Tsubasa Ozora, ou Olivier Atton pour les anciens, on espère qu’un nouveau pan de l’histoire du footballeur prodige sera écrit pour l’occasion.

Retrouvez Captain Tsubasa Rise of New Champions dans la boutique Micromania

Nouveauté
Captain Tsubasa Rise Of New Champions
Item No. 104324 104324 BANDAI NAMCO Entertainment 3391892009811
59,99€
In stock new Micromania
Nouveauté
Captain Tsubasa Rise Of New Champions
Item No. 104326 104326 BANDAI NAMCO Entertainment 3391892009712
59,99€
In stock new Micromania
Nouveauté
Captain Tsubasa: Rise Of New Champions Edition Collector
Item No. 105275 105275 BANDAI NAMCO Entertainment 3391892009378
149,99€
In stock new Micromania
Nouveauté
Captain Tsubasa: Rise Of New Champions Edition Collector
Item No. 105274 105274 BANDAI NAMCO Entertainment 3391892009361
149,99€
In stock new Micromania
T-SHIRT - OLIVE ET TOM - CAPTA
Item No. m644 m644 null
24,99€
In stock used Micromania
Exclusivite
En magasin uniquement
T-shirt - Olive et Tom - Captain Tsubasa Maillot Foot - Taille M (exclusivité Micromania-Zing)
Item No. 104654 104654 DIFUZED 8718526324037
Exclusivite
En magasin uniquement
T-shirt - Olive et Tom - Captain Tsubasa Maillot Foot - Taille L (exclusivité Micromania-Zing)
Item No. 104655 104655 DIFUZED 8718526324044
En magasin uniquement
Porte-clés - Olive et Tom - Maillot
Item No. 96154 96154 ABYSSE CORP 3700789245773
4,99€
In stock new Micromania
En magasin uniquement
Porte-clés - Olive et Tom - New Team
Item No. 96153 96153 ABYSSE CORP 3700789245735
4,99€
In stock new Micromania
Occasion
En magasin uniquement
Captain Tsubasa Rise Of New Champions
Item No. 104325 104325 PRODUITS RECYCLES 3391892009811
51,99€
In stock used Micromania
Occasion
En magasin uniquement
Captain Tsubasa Rise Of New Champions
Item No. 104327 104327 PRODUITS RECYCLES 3391892009712
51,99€
In stock used Micromania