Une décennie de jeu vidéo en quelques dates marquantes
Dossier

Une décennie de
jeu vidéo en quelques
dates marquantes

Crédit :
Selim K.
Selim K.
Auteur Micromania-Zing

Twitch, Fortnite, la Nintendo Switch : on revient avec vous sur les neuf choses qui ont changé la face du gaming ces dix dernières années.


6 juin 2011 - Lancement de Twitch.tv


On a tendance à l’oublier, mais c’est bien en 2011 que la machine Twitch s’est mise en marche. Petite soeur de feu justin.tv, Twitch n’était à la base qu’une simple filiale du site, censée regrouper tout le contenu vidéoludique de la plateforme. Mais voilà, la petite a tellement grossi qu’elle est devenue bien plus imposante que la grande, au point de complètement l'éclipser. Si le monde du gaming a connu ses premières heures de gloire sur YouTube durant la fin des années 2000, Twitch est venu bousculer le game, changer la vie des streamers et s’adjuger la plus grosse part du marché. La preuve : durant le second trimestre 2019, Twitch s’est octroyé 72,2% du temps de visionnage des plateformes de contenus en direct. Et YouTube dans tout ça ? Seulement 19,5%. Prends ça, le vieux monde.


18 novembre 2011 - Minecraft


minecraft-chateau
Crédit : Mojang

Fin 2011, Notch, un développeur suédois, a l’idée farfelue de sortir un jeu intégralement fait de cubes : le célèbre Minecraft. Un petit jeu de bac à sable devenu un véritable titan. Son concept simple, centré sur une créativité libérée, a réussi à réunir une large communauté qui ne demandait qu’à laisser aller son imagination. Minecraft s’est rapidement retrouvé à squatter toute la sphère YouTube, que cela soit pour son aspect de survie ou pour les plus belles créations de joueurs. Entre Minas Tirith, King’s Landing ou Poudlard, ces derniers nous ont régalé ! Et bonne nouvelle : 9 ans après, Minecraft n’est toujours pas mort. Il compte encore 112 millions de joueurs actifs par mois, et plus de 100 milliards de vues YouTube rien que sur l’année 2019.


17 septembre 2013 - Grand Theft Auto V


Après un GTA IV génialissime, on attendait tous avec impatience la nouvelle production de Rockstar. Et, comme d’habitude, on n’a pas été déçus. Michael, Franklin, Trevor : cette fois-ci, notre plaisir a été multiplié par trois, avec des personnages inoubliables. Un matos de qualité associé à un aspect multijoueur grandissant qui a permis au titre d’écouler 115 millions de copies dans le monde. On parle tout simplement du produit culturel de l’histoire de l’histoire. Rien que ça. Bref, à moins de vivre dans une grotte, impossible de passer à côté.


11-22 novembre 2013 - Sortie des PS4 et Xbox One


En 2013, alors que tout le monde attendait l’affrontement entre Bilbo et Smaug, c’est Sony et Microsoft qui ont pu continuer leur petite guéguerre. À l’époque la PS4 et la Xbox One sortaient avec 11 jours d’écarts, et marquaient l’arrivée de la huitième génération de console. Si les deux ont par la suite connu de nouvelles versions (Slim et Pro pour la PS4 ; One S et One X pour la Xbox), ces deux dames ultra-polyvalentes ont quand même marqué leur époque Avec leurs disques durs balèzes (jusqu’à 2 To), leurs lecteurs Blu-ray et les nombreuses possibilités niveau multimédia, les consoles de salon ont grandement augmenté leur champ d’action. Il ne nous reste plus qu’à profiter encore un peu de ces petits joujous, car, si elles ont marqué la décennie, on vous rappelle que les nouveaux modèles seront disponibles en décembre 2020.


24 juillet 2016 - L’arrivée de Pokémon Go


pokemongo-cover
Crédit : Niantic

Le monde du jeu vidéo évolue tellement vite qu’il est souvent question de “révolution”. Un terme utilisé à tort et à travers, sauf peut-être dans le cas de Pokémon Go, sorti en 2016. À l’époque, qui aurait sérieusement pu penser qu’un simple jeu mobile puisse faire sortir les geeks de chez eux ? Quasiment personne, sauf Niantic, qui a flairé le bon coup. En donnant une réelle plus-value à la réalité augmentée (les Pokémon, bien sûr), la firme américaine a su piquer la curiosité des vieux nostalgiques comme des jeunes aventuriers. Ce qui a déclenché une nouvelle vague de Pokémania, et nous a offert quelques scènes plutôt cocasses dans les rues. De quoi marquer durablement une époque, et, par extension, lancer un nouveau genre.


3 mars 2017 - Sortie de la Nintendo Switch


En mars 2017, onze ans après la sorti de la Wii, Nintendo apportait une nouvelle pierre au grand édifice de l’histoire du jeu vidéo : la Switch. Elle nous présentait un concept totalement nouveau de console hybride portable/salon, à l’heure où le jeu mobile commençait à prendre une sacrée place. En plus d’avoir complètement tué le game au niveau des consoles portables, la Switch a réussi à pérenniser son arrivée à coups de gros titres. On pense notamment aux excellents Zelda : Breath of the Wild ou Super Mario Odyssey, deux jeux qui ont su attirer toute une frange de joueurs quelque peu déconnectés du gaming nomade tout en se posant comme de véritables chefs d’oeuvre.


28 juillet 2019 - Bugha remporte 3 millions de dollars


S’il y a bien un secteur qui a pleinement profité des dix années passées, c’est bien celui de l’esport. Les années 2010 ont fortement contribué à démocratiser le mouvement, au point qu’il n’est plus rare du tout de voir des joueurs en vivre. Entre Dota 2, les Worlds de League of Legends, ou encore l’Overwatch League, le milieu s’est professionnalisé à vitesse grand V. Alors si l’on prend l’importance du virage pris par le mouvement, et que l’on conjugue ça à l’immense hype entourant Fortnite, on atteint des sommets jamais vus. Jugez plutôt : la Coupe du Monde Fortnite qui se déroulait en juillet dernier affichait un prize global de 30 millions de dollars pour les 100 participants précédemment qualifiés. Une somme énormissime, dont 10% sont revenus à une seule et même personne : Kyle “Bugha” Giersdorf, trois fois millionnaire à seulement 16 ans. Une folie complètement impensable il y a dix ans.


20 septembre 2019 - Le Z Event récolte 3,5 millions d’euros


De 2010 à aujourd'hui, nombreux sont les acteurs du jeu vidéo à avoir profité du boom du secteur pour s’en mettre plein les poches. Le Z Event, lui, a prouvé qu’on pouvait utiliser cette manne à bon escient. Ce “Téléthon du jeu vidéo” a réussi à rassembler une cinquantaine de personnalités publiques autour d’un stream caritatif géant, à l’initiative d’Adrien “Zerator” Nougaret et Alexandre “Dach” Dachary. En 2018, pour la première édition de l’événement, 1 million d’euros avaient été récoltés pour Médecin Sans Frontières. L’exploit était déjà fou, mais la fine équipe française a placé la barre encore plus haut cette année avec la bagatelle de 3,5 millions d’euros (!) récoltés en 54h. C’est bien simple, il s’agit d’un record mondial, dont l’Institut Pasteur a été le grand bénéficiaire.