Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

XIII

XIII

Plus qu'un chiffre romain, XIII, la série culte de Van Hamme et Vance, prend vie sur GameCube. Lèverez-vous le voile sur la conspiration internationale la plus célèbre de la BD ?
Pour les fans de bandes dessinées, il ne fait aucun doute que la série XIII fait partie des incontournables de la catégorie espionnage. Avec quinze albums à leur actif, Van Hamme et Vance ont donné vie à leur héros énigmatique il y a presque 20 ans maintenant. Un homme traqué, accusé à tort, en quête de son identité... Il n'en fallait pas davantage pour poser les bases d'un quake-like original saupoudré d'une grosse dose d'infiltration.

"Je ne me souviens de rien"

Le jeu vidéo XIII reprend le scénario des cinq premiers épisodes et s'appuie en conséquence sur une trame solide. Ceux qui connaissent déjà prendront plaisir à devenir acteur plutôt que spectateur, tandis que les néophytes découvriront un personnage amnésique rompu à toutes les techniques de combat des forces spéciales militaires. A l'image des classiques du jeu de tir en vue à la première personne, XIII dispose d'un arsenal complet d'armes en tous genres et possède également quelques gadgets qui s'avéreront vitaux à maintes reprises dans la partie. Le grappin autotracté a particulièrement retenu notre attention. Au travers des quelque 35 niveaux que propose la campagne solo, vous ferez la rencontre de têtes connues :
le major Jones, le général Carrington, le colonel Amos, la mangouste ou encore Walter Sheridan pour ne citer que les plus croustillants. Cela dit, si la représentation de XIII reste fidèle à son avatar "papier", le modèle 3D de Jones pourra déranger les puristes. Où est donc passée cette chevelure si sauvage !!?
A la recherche de l'identité perdue

On en arrive à la technologie employée pour afficher l'environnement de jeu : le Cel Shading. XIII revendique ainsi de façon plus prononcée ses origines. Au premier abord, le rendu visuel choque. On a du mal à se dire que les développeurs ont utilisé le puissant moteur d'Unreal. Toujours est-il que l'oeil s'habitue petit à petit, et ce savant mélange entre 2D et 3D se révèle plaisant. Ensuite, la façon dont sont orchestrées les scènes, que ce soit les cinématiques, les zooms sur les tirs localisés, ou bien la manière de retranscrire les bruitages via onomatopées renforce un peu plus cette appartenance à la BD. Un pari osé qui ne laissera pas indifférent, que vous aimiez ou non.

Qui a tué le président des Etats-Unis ?

Des objectifs variés viennent ponctuer les missions, avec un système de sauvegardes par point de passage qui se corse au fur et à mesure de la progression, peut-être un peu trop même. Agir dans la plus totale discrétion ou rayer de la carte toute opposition ne tiendra qu'à vous.
Ajouté au mode solo, un multijoueurs à quatre sur écran splitté affiche des modes de jeux variés. Et pour les plus solitaires d'entre nous, des bots répondent également présent à l'appel. Côté jouabilité, les commandes s'organisent correctement sur la manette, avec une option de visée automatique pour les moins habiles.
Lestyle singulier de XIII a le mérite de sortir des sentiers battus, un parti pris que les fans de la BD, et accessoirement des quake-like, vont adorer !


Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans de la BD
- A ceux qui ont le coup de foudre pour le major Jones
- Aux adeptes du Cel Shading


Vous aimerez si vous avez aimé :
- TimeSplitters 2