Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

X-Men 3

X-Men 3

Grands gagnants de la loterie génétique, les mutants aux pouvoirs surnaturels et combinaisons moulantes ont au fil des années connu un succès interplanétaire.
Qui dit série à succès made in Marvel dit adaptation en film, et qui dit films dit adaptations multiples en jeu vidéo, telle est la loi immuable de notre époque. Prélude à X-men : l'affrontement final qui sortira bientôt au cinéma, X-men : Le jeu officiel (j'imagine déjà les centaines d'heures de réunion pour trouver le nom qui tape) vous place successivement dans la peau de Wolverine, Iceman et Diablo le long d'une vingtaine de missions mêlant bourre-pif, exploration et shoot'em up.

Mais pourquoi sont-ils aussi méchants ?

Apres leur victoire sur Stryker et ses sbires, les X-men espéraient un peu de repos pour rendre hommage à leur amie et enseignante Jean Grey tombée lors de la bataille.
Mais c'était sans compter sur les forces du mal, de nouveau actives au lac Alkalil. Le scénario vous sera conté sous forme d'images fixes en 3D précalculée. On se dira que c'était pour conserver l'esprit BD ou qu'ils ne se sont pas foulés, c'est selon.
Trois-en-un

Chaque mission vous propose d'incarner l'un des 3 X-men prédéfinis, chacun se jouant de manière très différente. Les missions de Wolverine s'apparentent à du beat'em all de base : on cogne, on avance, on cogne, jusqu'à épuisement. Diablo, à la grande agilité et au pouvoir de téléportation, devra user de ces derniers dans des missions plus axées sur l'exploration et la recherche de divers objectifs, sans oublier une copieuse dose de bastons en tout genre. Iceman, qui possède le pouvoir de faire apparaître de la glace, use de celle-ci comme d'un surf, planant dans les cieux en dégommant la racaille aérienne grâce à ses rayons. Sur le papier, le principe semble très plaisant : comment ne pas être enthousiasmé par trois gameplay radicalement différents ? Dans la pratique, on aurait plutôt préféré un seul genre bien fait que ce patchwork bourré de défauts. De plus, le tout est servi par une réalisation moyenne. Si la modélisation est correcte, l'animation est loin d'être agréable à l'œil.

Du plaqué Adamantium ?

Les missions de Wolverine remportent haut la main la palme de l'ennui et de la répétitivité. On se contente de matraquer les boutons d'attaque en espérant que ça s'arrête, mais ça ne s'arrête pas...Têtus, les ennemis débarquent encore et encore pour se faire taillader sous les griffes de Logan, à croire que la compagnie des vilains avait besoin d'une sévère réduction d'effectif. Quelques boss viendront quand même casser la monotonie, mais ils sont bien trop rares pour nous sauver de l'ennui. Diablo est heureusement un peu plus intéressant à jouer. Comme le personnage est très mobile, les environnements sont aussi beaucoup plus vastes. On prend plaisir à se téléporter de poutre en poutre, s'accrocher et courir sur les murs tel un prince de perse, ou passer dans le dos des ennemis pour les rouer de coups. Mais le tout n'amuse qu'un temps, les missions se résumant la plupart du temps à chercher un interrupteur, taper, chercher un interrupteur, etc.
Une façon trop artificielle d'allonger la durée de vie. Le gameplay d'Iceman est de loin le plus amusant. Vous parcourez les cieux en dégommant du vilain, éteignant des incendies ou slalomant entre les lasers. L'effet du "surf de glace" est très réussi et ces phases sont les plus réussies du lot.
Ainsi, sans être totalement mauvais, X-men : Le jeu officiel manque cruellement d'arguments pour intéresser autre chose que les fanas du film. La réalisation vieillotte et le manque de rythme décourageront les autres.

Test réalisé par Delphine Lechat

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans du film X-men
- Aux amateurs de super héros


Vous aimerez si vous avez aimé :
- X-Men : Legends II