Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Virtua Striker 3

Virtua Striker 3

Le jeu de foot qui se joue avec trois doigts est de retour. Egal à lui-même malgré quelques innovations bien senties, Virtua Striker cultive sa différence dans un secteur relativement vierge sur GameCube.
Au tabac, à côté du stand loto, se trouve toujours une bonne vieille borne arcade Virtua Striker. Réjouissez vous, vous allez vous défouler tranquille à la maison sur une conversion d'une fidélité surprenante sur Gamecube.

Un emballage affriolant

V.S.3 déballe l'artillerie lourde : 64 pays et 1400 joueurs, une douzaine de stades, des modes de jeu en veux-tu en voilà, un éditeur de joueurs exhaustif, un training et même, petite cerise sur le gâteau, un mode management qui vous permet d'entraîner une équipe pour la mener vers l'Etoile.
Mais ne vous y trompez pas, V.S.3 reste un jeu d'arcade pur et dur dont le slogan pourrait se résumer à "du fun, du fun, et encore plus de fun". Pour ce faire l'équipe de Sega nous a concocté un gameplay à la porté du débutant : trois boutons, passes longues, passes courtes, tirs, plus deux pour la tactique et la stratégie. Frustrant pour les techniciens, mais ô combien agréable pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête
et ne pense qu'à la grosse praline avec laquelle ils vont pouvoir exploser les filets. Le graphisme est absolument splendide, la modélisation des joueurs pousse le professionnalisme jusqu'au vent dans les cheveux. Le tout est suffisamment rapide et fluide pour convaincre les plus sceptiques.
Des options très poussées

Contrairement à ce que l'on pouvait craindre, la partie stratégie n'a point été négligée. J'en veux pour preuve le menu d'avant match. Il est possible de choisir deux formations dans un éventail fourni, de placer manuellement le joueur sur le terrain et de lui assigner un rôle précis. Enfin, vous pourrez comparer les joueurs à partir de quatre caractéristiques, et ce pour équilibrer parfaitement votre équipe.

Et la jouabilité ?

Oui mais... malheureusement tout cela n'est point suffisant. La jouabilité, malgré sa prise en main immédiate et orientée arcade, se révèle trop vite limitée. Impossible de sortir du traditionnel "gros cafouillage au milieu de terrain - passe courte - tir - tir - tir - et but". Même si les trois boutons sont efficaces, tout reste brouillon (pas de bouton pour courir ou changer de joueur), et les animations aussi réussies soient-elles, peu nombreuses, lassent bien vite. Le tout est très, très imprécis, les passes partent n'importe comment et les tirs finissent trop souvent en corner.
Bref une fois la surprise initiale passée, on décide de donner une deuxième chance en mode versus, pour s'apercevoir que l'on ne peut jouer qu'à deux max, et jamais ensemble dans la même équipe ! Grosse lacune sur une console qui offre d'entrée de jeux quatre ports manette.
De plus l'I.A. des joueurs est passée de 10 à 15 de Q.I., ce qui ruine tous les efforts consentis pour la formation puisque les joueurs n'en font qu'à leur tête. La vue caméra est inchangeable et trop rapprochée. Enfin, le radar est trop flou pour être d'une aide quelconque.

Une pointe de management

Heureusement pour les solitaires, il y a un mode de jeu particulièrement intéressant : la coupe internationale. Ici vous prenez le contrôle d'une équipe sur quatre ans. Vous décidez chaque semaine du programme : matchs amicaux, compétitions, et entraînement. Ce dernier est très complet et vous permet de faire progresser vos poulains en travaillant des qualités bien précises. Vous êtes aidés par des adjoints compétents qui vous informent sur les progrès de tel ou tel joueur. Bien sûr il n'y a aucune licence (sauf pour l'équipe du Japon)
mais l'éditeur vous permet de créer n'importe quelle équipe de la planète. Enfin les matchs coûtent de l'argent mais peuvent aussi vous en rapporter. Bref, si vous êtes un bon manager, vous pourrez porter votre équipe jusqu'à la coupe du monde (enfin non puisqu'il n'y a pas de licence, mais l'imagination fait des miracles).
Encore un ch'ti effort les gars !

Virtua Striker 3 s'apparente à un mauvais élève qu'on aimerait bien. Il a un véritable potentiel, mais n'écoute ni les reproches ni les conseils que lui font ses professeurs (les joueurs donc) depuis quelques années (le mode 4 joueurs les gars, depuis le début on le demande !). Bref trop fidèle à sa politique du fun, Virtua Striker apporte une modification de taille qui malgré son originalité n'arrive pas à sauver le tout. Les débutants, c'est sûr, trouveront un certain plaisir à frapper comme des bourrins, mais pendant combien de temps ?

Test réalisé par Arnaud Duquesne - Kun

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans de la série
- A ce qui en ont marre de passer trois heures dans les réglages.
- Aux joueurs débutants

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Le Virtua Striker du café d'à côté