Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Viewtiful Joe Red Hot Rumble

Viewtiful Joe Red Hot Rumble

Le succès d'une série est une arme à double tranchant. Il ouvre la porte aux projets les plus fous, mais il laisse aussi entrer les jeux les plus légers. Viewtifull Joe a le vent en poupe, tremblez.
Alors que les nouvelles pérégrinations de Joe viennent à peine de sortir sur DS, la troupe d'acteurs, incarnant monstres et super héros, pointe le bout de son nez sur GameCube. Loin d'être une suite, ce Red Hot Rumble se présente comme une cerise sur le gâteau, un party game hystérique à la Smash Bros Melee qui, au lieu de rassembler les stars made in Nintendo, se base sur l'univers de Viewtiful Joe. Essayons de ne pas trop réfléchir au contexte, à la proximité de ces sorties, et plongeons dans la bataille.

Un scénario concis, un univers accrocheur

Le Captain Blue, leader incontestable et incontesté des super héros, n'est définitivement plus le jeune gaillard d'antan. L'acteur vieillissant a donc décidé de raccrocher le costume moulant, le casque et les bottes pour passer derrière la caméra. Le problème, c'est qu'il faut maintenant trouver qui va pouvoir le remplacer. Red Hot Rumble relate l'incroyable casting, à l'issu duquel on saura qui, parmi tous les héros de la série, est la nouvelle star. Outre les principaux personnages, qu'ils soient jouables ou pas, c'est surtout la pâte graphique si originale de la série qui fait plaisir à retrouver.
Le jeu étant principalement du combat à hautes doses, vous ne serez pas surpris de pouvoir utiliser les super pouvoirs tels que le ralenti, le machspeed, les effets sonores ou le zoom. En revanche, oubliez les jauges à remplir, ceux-ci se ramassent à même le sol sous forme de pilules, et sont immédiatement utilisables.
Cinémaaa... de salles en salles, de films en films

Notre ancienne vedette va réaliser des films qui sont autant de différents décors, fixes ou en mouvement. Chacun est découpé en 3 scènes, plus un combat final contre un boss. Chaque scène se décompose en de multiples séquences proposant toute un objectif bien précis, comme tuer le maximum d'ennemis ou ramasser le plus possible de diamants. Il faut chercher à remplir la mission tout en accumulant les bonus et les baffes bien placées, car à l'heure du verdict, c'est celui qui obtient le plus de points qui gagne. Petite subtilité, à n'importe quel moment, une pastille permet d'engager les participants dans un Combat VFX. Ces mini-jeux interrompent la partie, et permettent d'engranger des points. Remuer frénétiquement le stick analogique, se renvoyer un ennemi comme au tennis, ou appuyer le plus rapidement possible sur le bouton qui apparaît à l'écran n'en sont que quelques exemples. Le jeu reprend ensuite son cours normal. Au final, chaque joueur reçoit l'équivalent or de sa prestation, le plus riche est autorisé à poursuivre le tournage. Finir un film débloque le suivant, ramasser des pièces de puzzle au hasard des niveaux ouvre des tableaux inédits, et gagner avec certains personnages en fait apparaître de nouveaux.

Simplicité supposée et confusion apparente

Dès le menu, on sent que les développeurs souhaitent faire dans la simplicité. Trois choix uniquement sont disponibles : histoire, combats ou options. Dans le même esprit, les contrôles sont enfantins. Deux attaques, un bouton pour le saut et un autre pour déclencher les pouvoirs. Particulièrement louable cette volonté ne se retrouve malheureusement pas dans les phases de jeu. En effet, dès qu'il y a plus de deux joueurs à l'écran, l'action devient vite confuse et brouillonne, à tel point que parfois, il est carrément impossible de retrouver son personnage à l'écran.
Pour un jeu qui se veut convivial et principalement multijoueur cela pose un réel problème. Après une longue pratique, assidue et volontaire, le phénomène s'atténue et l'on parvient à une meilleure lecture. Au final, malgré d'excellentes idées et d'indéniables qualités graphiques, le jeu souffre de sa frénésie.
Pour véritablement s'amuser seul, il faut pas mal d'abnégation , et entre potes, il est indispensable que tout le monde soit du même niveau. A vouloir trop bien faire, parfois, on rate son objectif.

Test réalisé par Mathias la nouvelle tare Lavorel

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- A ceux qui sont fans du style Super Smash Bros Melee
- A ceux qui adorent l'univers de Viewtiful Joe
- Aux joueurs qui veulent avoir sous la main un jeu pour humilier ses potes de passage


Vous aimerez ce jeu si vous avez aimé :
- Super Smash Bros Melee