Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Transformers : La Face Cachée de la Lune

Transformers : La Face Cachée de la Lune

Les robots de Michael Bay signent leur retour avec l’adaptation jeu vidéo du dernier long métrage du réalisateur. En théorie, cela promet du grand spectacle. Enfin, en théorie…
Jusqu’alors pas fameuse, la franchise Transformers avait surpris agréablement avec Transformers : La Guerre pour Cybertron. Cet épisode réalisé par High Moon Studios ne se basait sur aucun film, et c’est certainement cela qui lui a fait du bien. Le studio remet donc le couvert, mais cette fois en suivant le scénario du troisième long métrage de Michael Bay. Le résultat est tout autre…

Retour vers le passé

Ce Transformers se déroule trois ans après la défaite des Decepticons sur Terre, face aux Autobots.Si les humains se croient en sécurité, les Autobots pensent que leurs ennemis ne sont pas complètement vaincus, et ils ont raison ! La campagne permet donc de suivre les "gentils" robots dans leur quête pour trouver où se terrent leurs rivaux et ainsi contrer les plans de Megatron. Notre entrée dans le jeu s’accompagne d’un violent choc. Esthétiquement, le jeu accomplit un fantastique bond dans le passé. Peu détaillés, les robots évoluent dans des environnements austères aux textures grossières. Il suffit de s’approcher d’un arbre et d’admirer la bouillie de pixels qui fait office de feuillage pour s’en rendre compte. Voitures, bus et camions sont cubiques avec des vitres opaques. Leur modèle de destruction risible va de pair avec des bâtiments ne souffrant d'aucuns impacts après un bon gros tir de roquette. L’affaire commence mal et ce sentiment s’accroit au fil de la progression. Chaque chapitre permet de prendre le contrôle d’un Autobot différent et se présente comme une séance de destruction sans saveur des vagues d’ennemis se dressant sur votre route. Le manque d’inspiration dans la mise en scène des événements finit par vite agacer, tout comme les combats sans cesse identiques. Certes, on a droit à de l’infiltration, mais pas de quoi vraiment convaincre puisque cela se limite à la bonne utilisation de votre système de camouflage.

Prime à la casse

L’action linéaire n’autorise aucune subtilité avec ses niveaux en couloirs (souvent très étroits). Bien que tout puissants, vos robots ne peuvent agir que de manière très limitée avec l’environnement, incapables qu’ils sont de grimper sur un escalier ou un élément du décor non prévu à cet effet. Les aléas d’une intelligence artificielle franchement idiote renforcent aussi cette impression de prendre en main un soft bâclé. Du côté du multijoueur, on retrouve une formule proche de ce qu’offrait Guerre pour Cybertron. Jusqu’à 10 joueurs peuvent se démolir le visage dans des combats en ligne. Seuls trois modes sont proposés : Match à élimination, Match à élimination par équipes et Conquête (capture de trois points sur la carte). Comme dans le titre précédent, quatre classes sont accessibles et les gains d’expérience vous donnent l’opportunité de personnaliser l’apparence et les capacités de votre Transformer. Vous l’avez compris, après le sympathique Guerre pour Cybertron, c’est la déception qui nous frappe.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 12 ans
- Aux fans des films en sérieux manque de robots
- Aux joueurs indulgents
- Ou à ceux qui s’ennuient vraiment en ce moment

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Transformers : La Guerre pour Cybertron
- Transformers : La Revanche
- Transformers : Le Jeu sur PS2.