Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Top Gear GT Championship

Top Gear GT Championship

Sur la douzaine de jeux disponibles à la sortie de la GBA, plus d'un tiers sont des courses en tous genres... En l'occurrence, le genre là, ce serait plutôt arcade !
A peine sortie, la GBA propose déjà tout l'éventail classique des jeux de courses. Il y en a pour tous les goûts : F-Zero pour la course futuriste façon Wipeout, Konami Krazy Racers, GT Advance Championship Racing pour la simulation pointue à la Gran Tourismo et bientôt Mario Kart Advance pour les courses de Kart un peu fun... Manquait plus que la bonne vieille course d'arcade façon Daytona ou Ridge Racer, et voilà que Top Gear GT Championship vient combler le vide !

Une intro vraiment impressionnante

Tout commence par une intro à la Ridge Racer, avec moteurs gonflés, qui vrombissent, mignonnette japonette en jupette, et musique qui en jette. Sur fond de musique rock, vous pourrez vous balader dans des menus aux graphiques impressionnants (c'est qu'on est pas habitués à voir des trucs pareils sur une si petite machine) et sélectionnez le mode Championnat ou Course rapide. Top Gear GT Championship étant l'adaptation officielle du All Japan Grand Touring Car,
vous pourrez concourir sur six circuits aux tracés fidèlement reproduits, à bord d'une vingtaine de vraies voitures aux caractéristiques différentes (vitesse, accélération, maniabilité). Vous pouvez aussi modifier les réglages de chaque voiture (vitesses automatiques ou manuelles, pneus, freins, aérodynamisme, rapports de vitesse, maniabilité), même si ça ne sert pas à grand chose.
Ensuite, il est temps de se lancer dans la course !

Et là, on ne peut s'empêcher d'être un peu déçu... Après le dynamisme des menus et la musique "pêchue" du début, l'ambiance retombe un peu. Les décors paraissent bien vides avec un simple scrolling de fond à l'horizon et deux panneaux qui se battent en duel au bord de la route. Il faudra vous contenter du seul bruit des moteurs, pas franchement exaltant.
La voiture colle un peu trop à la route, qui reste de toute façon désespérément plate, mais il faut dire que, techniquement, le "Mode 7" hérité de la Super Nintendo ne permet pas d'afficher en 3D autre chose que des dessins plats (un peu comme si vous promeniez votre regard sur un circuit dessiné sur une feuille de papier). En revanche, l'impression de vitesse est bel et bien là, et c'est le principal !

Bonne impression de vitesse mais...

Ca va très vite, et on serre vraiment les fesses quand surgit un virage en épingle à cheveux qu'il faut négocier en écrasant les freins à fond et en faisant crisser les pneus. 286 Km/h en entrant dans un virage en épingle à cheveux, et en sortir vivant, c'est peut-être pas très réaliste, mais ça passe ! En fait, tout l'intérêt du jeu réside dans le tracé des circuits car vos adversaires ne sont pas particulièrement brillants ni tenaces... N'espérez pas vivre des duels pleins de suspens. Vous vous retrouverez rarement roue à roue avec un concurrent. Au moindre faux pas, vos adversaires vous sèment à une vitesse désespérante et disparaissent de l'écran. Et ne comptez pas jouer au stock-car pour grappiller des places, les chocs sont assez mal rendus.
Dès que vous touchez une voiture par l'arrière ou sur le coté, vous la propulsez loin devant au lieu de la faire dévier de sa trajectoire.Un inconvénient qui peut être transformé en avantage... Un turbo par exemple ! Bon, c'est pas facile à réaliser parce que votre voiture est un peu trop près du bas de l'écran pour que vous ayez le temps de voir arriver vos concurrents, mais c'est jouable avec un peu d'entraînement !
Mode Championnat, éditeur de circuits et mode Multijoueurs

En mode Championnat, vous enchaînez six courses de trois tours chacune, avec une météo variable (au niveau graphique seulement parce qu'on ne dérape finalement pas beaucoup plus sous la pluie qu'au soleil), et la possibilité de repérer le circuit avant chaque course et de participer à des qualifications pour la pole position.
Si les six parcours ne vous suffisent pas, un éditeur de circuits vous permet de concocter de manière très simple n'importe quel tracé... Un très bonne idée.
Quant au mode Multijoueurs (jusqu'à 4), il nécessite une cartouche par joueur. Un peu mesquin quand on sait que la GBA propose bon nombre de jeux jouables à plusieurs avec une seule cartouche.
Bref, Top Gear GT Championship risque d'être vite détrôné dès qu'un concurrent sérieux pointera le bout de son nez sur son terrain, mais en attendant, il complète bien la ludothèque de la GBA.

Test réalisé par Top-Michel-Gear GT

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Amateurs de courses plutôt orientées arcade.
- Amateurs de conduite de voiture en voiture, branché sur l'allume-cigare.


Vous aimerez si vous avez aimé:
- GT Advance Championship