Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Tomb Raider : sur les traces de Lara Croft

Tomb Raider : sur les traces de Lara Croft

Ce cinquième volet des aventures de la globe-trotteuse vous offre de lever le voile sur certaines de ses activités, jusqu'ici tenues secrètes... Alors, curieux ?
Avant la sortie sur grand écran de Tomb Raider, Eidos Interactive nous offre de vivre une nouvelle aventure avec la plus célèbre baroudeuse des temps modernes. Les détracteurs s'indigneront certainement de cette exploitation jusqu'à la moelle de la belle, mais on ne peut reprocher à l'éditeur de répondre à une demande d'ampleur internationale. Surtout si le résultat se révèle à la hauteur des espérances...

Memories, memories

Suite aux événements tragiques du précédent épisode ayant entraîné la disparition de Lara en Egypte, les scénaristes se sont trouvés confrontés à un terrible challenge : comment élaborer une suite dotée scénario consistant sans la présence de la vedette principale ? Et bien, tout simplement en faisant appel à une technique très répandue en littérature ou au cinéma : le flash-back.
En guise d'introduction, on retrouve les proches de Lara se recueillant sur sa statue édifiée près de la somptueuse bâtisse bien connue des habitués du genre. Chacun va évoquer une missions de la présumée défunte. Au total, quatre aventures riches en rebondissements et inédites attendent ainsi d'être dévoilées.
Les différences

Au vu de la profusion de titres contenus dans la série, la première question concerne les nouveautés apportées par cet énième opus. Au niveau du graphisme, Sur les Traces de Lara Croft n'a pas à rougir face à ses aînés, loin de là. Quelle que soit la résolution sélectionnée - jusqu'à 1024x768 - les effets d'ombre et de lumière, les reflets d'eau et les textures brillent par leur beauté. L'interface subit un léger lifting, puisque l'inventaire et les options se gèrent maintenant dans un écran individuel, où défile une liste conséquente d'objets et armes en tout genre. La maniabilité reste la même, mais l'ajout de nouveaux mouvements et animations tels que le combat au corps à corps ou la marche tel un funambule au dessus du vide rendent le commandement de Lara plus riche et attrayant. Son arsenal se trouve aussi étoffée et il est désormais possible de combiner des objets, comme une lunette avec un fusil, par exemple. Ces détails ne constituent pas en soi un révolution, mais contribuent à rehausser l'intérêt de cet épisode. Cependant, le moteur, pourtant maintes fois optimisé depuis le premier Tomb Raider, avoue quelques faiblesses et l'on se retrouve parfois à moitié "encastré" dans un mur ou une porte.

Un éditeur puissant

La version PC possède un bonus supplémentaire par rapport à celle sur Playstation et pas des moindres, puisqu'il s'agit, ni plus ni moins, que d'un éditeur de niveau ! Contenu sur un CD entier, il offre - en toute logique - la possibilité de créer ses propres niveaux.
En guise d'exemples, on bénéficie des quelques bribes de missions jouables de Tomb Raider : La révélation finale. L'éditeur, très puissant, comprend de très nombreuses options telles que l'application des textures, la position des ennemis, le placement d'objets et des caméras, la jonction des salles ou encore le déclenchement de sons et bruitages à des moments précis.
Mais, avant de prétendre rivaliser avec les concepteurs de chez Core Design, il va vous falloir vous armer de patience et d'un bon dictionnaire dans la langue de Shakespeare. Car toute l'interface est entièrement en anglais. Heureusement, on trouve une documentation fort bien détaillée au format Acrobat... malheureusement, celle-ci est dans la même langue ! Un éditeur très attrayant et intéressant, certes... pour peu que l'on parle anglais !

Test réalisé par Quan.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux aventuriers
- Aux fans de Lara.

Vous aimerez si vous avez aimé:
- Tom Raider
- Indiana Jones et la machine infernale