Le projet micromania-zing . découvrir !
Suivez-nous
Menu

Tomb Raider

Tomb Raider

Pour renaître, il faut parfois mourir un peu. Tomb Raider succombe lui aussi à la mode du reboot avec un titre axé survie et action grand spectacle qui tranche avec les codes de la série. Lara Croft saura-t-elle pour autant réussir le grand écart ?
James Bond a eu le droit à son Casino Royale, retour aux sources musclé et réussi pour marquer l’arrivée de Daniel Craig dans le costume cintré de 007. A bien des égards, ce Tomb Raider a la même valeur pour Lara Croft, que l’on découvre à 21 ans, encore toute jeune et innocente. Dans cet épisode, on la découvre à ses débuts, humaine, presque fragile et elle va s’initier à la vie d’aventurière de façon brutale. Embarquée dans une expédition à l’Est du Japon, Lara est prise dans une violente tempête et son navire s’échoue sur l’une des îles environnantes. Capturée par les Solarii, habitants mystérieux de ce bout de terre peu accueillant, elle se retrouve pendue par les pieds au fond d’une grotte. Quelques QTE plus tard, la voici libre et seuleface à son destin, enfin prête à devenir l’aventurière que l’on connaît.

La première fois avec Lara
Soyons clairs : ce Tomb Raider se rapproche beaucoup des Uncharted, tout en empruntant des éléments d’ambiance à Lost. On a vu pire comme références. Les nostalgiques risquent d’être déstabilisés, car le titre propose un mélange action/aventure à grand spectacle, riche en rebondissements et en petites cinématiques où Lara échappe d’un cheveu à un destin macabre. Il y a de quoi se réjouir dès le début de l’aventure : le scénario manie à la perfection les phases d’action et celles plus calmes d’exploration, de grimpettes de falaises ou de résolution d’énigmes. L’aventurière trouve régulièrement des feux de camp, où vous pourrez améliorer ses capacités ou son arsenal, grâce aux matériaux trouvés en route. Avec ces nouvelles compétences, Lara devient plus dure au mal, prête à affronter les hordes de Solarii toujours plus nombreux à vouloir lui tendre une embuscade dans la seconde moitié du jeu. La Lara Croft fragile laisse peu à peu place à une aventurière féroce et coriace. Comme un symbole, son débardeur bleu ciel du début devient plus sombre à force de chutes, de blessures, de combats et de désillusions. La qualité de l’aventure, palpitante à souhait et parfaitement rythmée, repose aussi sur son gameplay au poil, avec une héroïne qui répond au doigt et à l’œil, agile en toutes circonstances et qui s’abrite intelligemment pendant les fusillades. On apprécie aussi la place laissée à l’exploration pour résoudre les énigmes, même si le scénario reste assez linéaire dans l’ensemble.

Lara, toujours aussi belle

Ce reboot se devait d’être techniquement réussi. Tomb Raider s’en sort très bien à ce niveau avec des environnements variés et chatoyants, offrant profondeur et verticalité. Montagne, grottes, villages abandonnés… on ne fait pas dans l’originalité mais c’est superbe à l’écran. Même satisfaction pour la modélisation de Lara et de ses compagnons d’infortune. Crystal Dynamics n’a pas fait les choses à moitié avec des animations crédibles et des paysages qu’on prend plaisir à explorer. Histoire de prolonger le plaisir de l’aventure solo (une douzaine d’heures en mode Normal), les développeurs ont aussi intégré un mode multijoueur. Loin d’être mémorable ou très original dans son contenu, il fait davantage office de bonus pour ceux qui ont apprécié l’univers en offrant des cartes assez intéressantes sur plusieurs niveaux. Ce reboot de Tomb Raider est vraiment une grande réussite. Riche, varié, bien rythmé, et techniquement très réussi, Crystal Dynamics a fait des premiers pas de Lara Croft un titre à ne pas manquer sous aucun prétexte !

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de 18 ans et plus.
- A ceux qui ont retourné les Uncharted et qui attendent patiemment les prochaines aventures de l’ami Drake.
- A ceux qui avaient perdu espoir de voir Tomb Raider redevenir un jour une série de premier plan.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Tomb Raider : Underworld
- Uncharted 3 : l’Illusion de Drake